Bruxelles dément mener des négociations avec les concepteurs du vaccin russe Spoutnik V

Bruxelles dément mener des négociations avec les concepteurs du vaccin russe Spoutnik V© REUTERS / DADO RUVIC
Des flacons de vaccins Spoutnik V devant un drapeau de l'Union européenne le 12 mars 2021 en Bosnie-Herzégovine.

Le 15 mars, la Commission européenne a démenti une information de Reuters faisant état de discussions entre l'UE et les concepteurs du vaccin russe Spoutnik V afin de combler le retard pris par les campagnes de vaccination.

«Aucune discussion n'est en cours entre une équipe de l'UE et le producteur russe de vaccins», a déclaré le 15 mars le porte-parole de la Commission européenne, Stefan de Keersmaecker, cité par l'agence russe Tass. Le responsable démentait ainsi une information rapportée plus tôt par Reuters selon laquelle les Etats membres «envisageaient de lancer des pourparlers avec les développeurs de Spoutnik V» afin de rattraper le retard pris dans la campagne de vaccination. Stefan de Keersmaecker a néanmoins rappelé que «les Etats membres et la Commission [pouvaient] décider à tout moment ensemble d'élargir le portefeuille de vaccins existant».

Dans le même temps, comme le rapporte un autre article de Tass, le président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, Rik Daems, a annoncé lors d'une rencontre avec le président de la Douma (chambre basse du Parlement russe), Viatcheslav Volodine, que plusieurs pays souhaitaient obtenir le vaccin Spoutnik V. 

Plus tôt, dans un communiqué publié le 15 mars, Kirill Dmitriev, le directeur du Fonds russe d'investissements directs (RDIF) à l'origine du vaccin, avait annoncé que des accords de production avaient été trouvés avec des sociétés européennes en Italie, en Espagne, en France et en Allemagne dans l'attente de son homologation dans l'UE. «Il y a actuellement d'autres pourparlers en cours pour augmenter la production dans l'UE. Cela permettra de commencer à approvisionner le marché unique européen en Spoutnik V dès l'autorisation par l'Agence européenne du médicament», a-t-il précisé.

Le 4 mars, alors que la Russie s'étonnait du retard pris par l'Agence européenne des médicaments (EMA) dans l'évaluation de son vaccin, l'UE a annoncé le début de l'examen continu du vaccin Spoutnik V visant à évaluer sa «conformité aux normes européennes habituelles en matière d'efficacité, de sécurité et de qualité». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»