Nice : Estrosi demande aux autorités l'autorisation d'utiliser le Spoutnik V

Nice : Estrosi demande aux autorités l'autorisation d'utiliser le Spoutnik V© REUTERS/Eric Gaillard
Christian Estrosi
Suivez RT France surTelegram

Déplorant le manque de réactivité dans l'approvisionnement en vaccins contre le Covid-19, Christian Estrosi a interpellé les autorités sanitaires, déclarant être «en mesure de disposer rapidement» de dizaines de milliers de doses du vaccin russe.

Invité de France Bleu Azur ce 12 mars, le maire de Nice Christian Estrosi a fait part de son impatience quant à l'autorisation du vaccin russe Spoutnik V, dont il dit pouvoir disposer rapidement.

Déplorant la lenteur dans l'approvisionnement en vaccins, l'édile a poursuivi : «Je suis même en mesure de disposer rapidement de plusieurs dizaines de milliers de doses de Spoutnik [V], le vaccin russe qui aujourd'hui est efficace dans plus de 48 pays du monde.»

Rappelant que ce vaccin, efficace à plus de 91% selon la revue scientifique britannique The Lancet, avait fait ses preuves, Christian Estrosi a déploré la lenteur des procédures d'autorisation des autorités sanitaires : «Les autorités de santé européennes [...] nous disent que vers le mois de mai, le mois de juin, elles pourraient donner leur feu vert...»

Il a alors souligné pouvoir s'approvisionner «directement pour la métropole de Nice et le département des Alpes-Maritimes», avant d'interpeller : «Je demande aux autorités de santé de m’en donner l’autorisation.»

La métropole poursuit pour l'heure sa campagne de vaccination contre le coronavirus, notamment à l'aide des vaccins Pfizer et Moderna.

Une possible «ingérence politique» ?

Les développeurs du Spoutnik V se sont récemment inquiétés d'une «possible ingérence politique dans l'examen» de leur vaccin de la part de l'Agence européenne des médicaments (EMA), chargée d'homologuer les vaccins utilisés sur le Vieux continent. Ils faisaient référence à des propos de la présidente du conseil d'administration de l'EMA, Christa Wirthumer-Hoche, qui avait comparé la possibilité d'approuver l'utilisation en urgence de ce vaccin à une «roulette russe».

«L'EMA n'a autorisé aucune déclaration pareille concernant un autre vaccin. De tels commentaires sont inappropriés et sapent la crédibilité de l'EMA et son processus d'examen [des vaccins]. Les vaccins et l'EMA devraient être au-dessus et au-delà de la politique. Les Européens méritent un examen impartial», écrivaient encore les développeurs. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»