La Russie trouve des accords de production de Spoutnik V en Europe, notamment en France

La Russie trouve des accords de production de Spoutnik V en Europe, notamment en France© AGUSTIN MARCARIAN Source: Reuters
Le vaccin anti-Covid-19 russe Spoutnik V.
Suivez RT France surTelegram

Le Fonds souverain russe a annoncé ce 15 mars que des accords de production du vaccin anti-Covid Spoutnik V avaient été trouvés avec des sociétés européennes en Italie, Espagne, France et Allemagne dans l'attente de son homologation dans l'UE.

Dans un communiqué publié le 15 mars, Kirill Dmitriev, le patron du Fonds souverain russe (RDIF) – qui a financé la mise au point du Spoutnik V – a fait savoir que des accords de production du vaccin avaient été trouvés avec plusieurs entreprises européennes, «d'Italie, d'Espagne, de France et d'Allemagne».

«Il y a actuellement d'autres pourparlers en cours pour augmenter la production dans l'UE. Cela permettra de commencer à approvisionner le marché unique européen en Spoutnik V dès l'autorisation par l'Agence européenne du médicament», a-t-il précisé, ajoutant que le RDIF et ses partenaires étaient en outre prêts à commencer à approvisionner les pays de l'UE «qui autorisent indépendamment Spoutnik V».

Le 9 mars dernier, la chambre de commerce italo-russe avait déjà annoncé que la société pharmaceutique suisse Adienne et le RDIF avaient signé un accord pour produire le vaccin Spoutnik V en Italie.

Spoutnik V a franchi début mars une étape clé pour son déploiement dans l'Union européenne, avec le début de son examen par l'EMA, basée à Amsterdam. Mais impatients face à un processus jugé trop lent, plusieurs pays membres de l'Union européenne n'ont pas attendu l'autorisation de Bruxelles pour permettre l'usage du Spoutnik V dans le cadre de leur campagne de vaccination : le 12 février, la Hongrie devenait le premier pays de l'UE à homologuer le vaccin russe, tandis que la Slovaquie a reçu le 1er mars sa première livraison de Spoutnik V. La République tchèque a elle aussi fait part de son attention d'acquérir le vaccin mis au point par l'institut Gamaleïa.

Les autorités russes se disent prêtes à fournir dès juin des vaccins à 50 millions d'Européens, soit 10% de la population.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»