«Dégradant» : le footballeur Wilfried Zaha refuse de mettre le genou à terre contre le racisme

«Dégradant» : le footballeur Wilfried Zaha refuse de mettre le genou à terre contre le racisme© Mike Hewitt / Reuters
Wilfried Zaha est resté debout, mains dans le dos, au coup de sifflet de West Brom - Crystal Palace ce 13 mars en Premier League, alors que les autres footballeurs sur la pelouse mettaient le genou à terre.

Alors que les autres joueurs s'agenouillaient, un geste devenu une habitude depuis plusieurs mois en Premier League, l'attaquant de Crystal Palace, qui y voit un geste «dégradant», est resté debout les mains dans le dos.

«Je trouve que mettre le genou à terre est dégradant» : en février, Wilfried Zaha avait déjà fait part de son intention de rompre avec la tradition en vigueur depuis plusieurs mois dans le championnat de football anglais. Depuis juillet 2020, dans la foulée de la mort de George Floyd, toutes les rencontres de football de Premier League débutent par un genou au sol, afin d'afficher un soutien à la cause du mouvement Black Lives Matter.

«Mes parents m'ont appris que je devrais simplement être fier d'être noir»

Une manière de lutter contre le racisme ? Tout le monde n'est vraisemblablement pas de cet avis. «En grandissant, mes parents m'ont appris que je devrais simplement être fier d'être noir [...] et je pense juste que nous devrions nous tenir debout», avait expliqué la star de Crystal Palace.

Une conviction qu'il tenait à afficher ce 13 mars lors de la rencontre de son équipe face à West Brom. Alors que tous les acteurs du match (qui s'est soldé par la victoire de Crystal Palace 1-0) s'abaissaient, Wilfried Zaha est resté debout, mains derrière le dos.

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux avant son geste, l'attaquant ivoirien avait expliqué : «J'ai l'impression que le fait de s'agenouiller est simplement devenu une partie de la routine d'avant-match et pour l'instant, ça n'a pas d'importance si nous nous agenouillons ou si nous nous levons. Certains d'entre nous continuent toujours à être victimes d'injures.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»