Le Parlement européen lève l'immunité de l'indépendantiste catalan Carles Puigdemont

- Avec AFP

Le Parlement européen lève l'immunité de l'indépendantiste catalan Carles Puigdemont© BENOIT DOPPAGNE / Belga Source: AFP
L'eurodéputé Carles Puigdemont.
Suivez RT France surTelegram

Le Parlement européen a voté la levée de l'immunité de trois eurodéputés indépendantistes catalans, dont l'ex-président de la Catalogne, Carles Puigdemont, réclamés par l'Espagne pour la tentative de sécession de 2017.

La levée de l'immunité de Carles Puigdemont a été approuvée par 400 élus contre 248 et 45 abstentions à l'issue d'un vote à bulletins secrets ouvert le 8 mars au soir, a fait savoir ce 9 mars le Parlement européen. Les résultats des votes pour les deux autres élus concernés par la procédure, Toni Comin et Carla Ponsati ont été similaires. 

Carles Puigdemont, a dénoncé dans la foulée, lors d'une conférence de presse, «un cas clair de persécution politique». «Nous avons perdu notre immunité mais le Parlement européen a perdu beaucoup plus: la démocratie européenne», a-t-il ajouté. Elus au Parlement européen en mai 2019, Carles Puigdemont et ses anciens ministres Toni Comin et Clara Ponsati sont poursuivis en Espagne pour l'organisation en 2017 d'un référendum d'indépendance en Catalogne, interdit par Madrid.

La levée de leur immunité ouvre la voie à un nouvel examen par la justice belge des demandes d'extradition émises par l'Espagne à l'encontre de Carles Puigdemont et Toni Comin, installés en Belgique depuis 2017 pour échapper aux poursuites espagnoles. Pour Carla Ponsati, les autorités judiciaires d'Ecosse, où elle vivait, avaient également suspendu cette examen, dans l'attente de la décision des eurodéputés.

Madrid se félicite de la décision de Bruxelles

Le gouvernement espagnol s'est félicité du vote du Parlement européen, affirmant qu'il envoyait «un triple message». Dans une très brève déclaration, la ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha González Laya, a déclaré que l'un de ces message était que «les problèmes de la Catalogne se résolvent en Espagne, ils ne se résolvent pas en Europe».

«C'est la ligne qu'a adoptée le gouvernement espagnol, celle de tendre la main aux forces politiques catalanes pour trouver une solution par le dialogue et la négociation», a-t-elle conclu.

Les trois eurodéputés sont poursuivis pour «sédition» par Madrid et dans le cas de Carles Puigdemont et Toni Comin, s'ajoute l'accusation de «détournements de fonds publics». 

Ils ont dénoncé la nature «politique» des procédures engagées contre eux et ont annoncé leur intention de saisir la Cour de justice de l'Union européenne. Ils estiment que la Cour suprême espagnole n'est pas compétente pour une telle demande

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»