Guinée équatoriale : au moins 30 morts après des explosions dans un camp militaire

- Avec AFP

Guinée équatoriale : au moins 30 morts après des explosions dans un camp militaire© Camille MALPLAT Source: AFP
Vidéo
Drapeaux de la Guinée équatoriale (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Quatre explosions survenues dans un camp militaire de la ville de Bata, en Guinée équatoriale, ont fait au moins 30 morts et 600 blessés. Des images relayées sur les réseaux sociaux montrent d'importants dégâts matériels.

La télévision publique équato-guinéenne a annoncé le 8 mars que les explosions survenues la veille dans un camp militaire et ses environs dans la ville de Bata avaient fait au moins 30 morts et 600 blessés.

L'origine de ces déflagrations reste inconnue, mais les premières informations rapportent  «qu'elles pourraient provenir de l'armurerie» du camp militaire du quartier de Nkoa Ntoma, qui abrite notamment des éléments des forces spéciales et de la gendarmerie, selon un journaliste de la Television de Guinea Ecuatorial (TVGE).

La chaîne publique de ce petit Etat d'Afrique centrale diffuse de nombreuses images de maisons réduites à l'état de ruines dans les environs du camp militaire et de blessés – certains couchés à même le sol dans un hôpital et placés sous perfusion.

La première explosion s'est produite en début d'après-midi et la TVGE évoque, en début de soirée, des «victimes», puis des «blessés», affirmant ne pas savoir encore s'il y a des morts.

Bata est la plus grande ville de ce pays riche en pétrole et gaz, mais dont la très grande majorité de la population vit dans la pauvreté. La ville est située sur la partie continentale du pays alors que la capitale, Malabo, se trouve sur l'île de Bioko.

Les images montrent aussi une épaisse colonne de fumée noire s'élevant, selon la TVGE, du camp militaire de Nkoa Ntoma. «Nous entendons les explosions et on voit la fumée mais on ne sait pas ce qui se passe», témoigne pour l'AFP par téléphone Teodoro Nguema, un habitant de Bata.

Le vice-président en charge de la Défense et de la Sécurité, Teodoro Nguema Obiang Mangue, surnommé Teodorin, fils du président, est apparu sur la TVGE arpentant les décombres entouré d'une poignée de ses habituels gardes du corps israéliens.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»