Les Etats-Unis soutiennent Israël, visé par une enquête de la Cour pénale internationale

Les Etats-Unis soutiennent Israël, visé par une enquête de la Cour pénale internationale© Andrew Caballero-Reynolds Source: AFP
Le secrétaire d'Etat Antony Blinken en conférence de presse le 3 mars au département d'Etat américain à Washington DC.

Le département d’Etat américain, par la voix de son secrétaire d'Etat, a critiqué la décision de la Cour pénale internationale d’ouvrir une enquête concernant des crimes de guerre présumés d'Israël dans les territoires palestiniens occupés.

Les Etats-Unis ont annoncé «s'opposer fermement» à l'enquête ouverte par la procureur de la Cour pénale internationale (CPI), sur des crimes de guerre présumés d'Israël dans les territoires palestiniens occupés. Une annonce précisée par un communiqué le 3 mars émanant du département d'Etat américain et signée par le secrétaire d'Etat, Antony Blinken.

«Aujourd'hui, la procureur de la Cour pénale internationale (CPI), dont le mandat se termine en juin, a confirmé l'ouverture d'une enquête au sujet de la situation palestinienne. Les Etats-Unis s'opposent fermement à cette décision et se déclarent profondément déçus. La CPI n'a aucune compétence juridique sur cette question. Israël ne participe pas à la CPI, et n'a pas consenti à cette cour juridictionnelle. Nous avons de sérieuses inquiétudes au sujet de la tentative de la CPI d'exercer un pouvoir juridique sur les affaires israéliennes», a déclaré le secrétaire d'Etat attaché aux questions internationales. En effet, Israël ne fait pas partie des Etats qui ont signé le traité de Rome fondateur de la CPI.

Les Etats-Unis réaffirment leur soutient à une solution à deux Etats 

Les Etats-Unis ont noté «de potentiels vices territoriaux, temporels et nationaux dans la future décision de justice» avant d'ajouter : «Les Etats-Unis restent fermement attachés à la justice et à la responsabilité en droit pour les crime commis à l'international. Nous reconnaissons le rôle des tribunaux internationaux tel que la CPI. […] La CPI est a été convenue par les Etats participants comme une Cour à juridiction limitée. Par conséquent, les limites du mandat de la Cour doivent être respectées en vertu des principes de droit internationaux.»

«Enfin, les Etats-Unis pensent qu'un futur paisible, sûr et plus prospère pour les populations du Moyen-Orient passe par la construction de ponts pour un dialogue et des échanges, et non par des décisions de justices unilatérales qui exacerbent les tensions et sapent la possibilité de faire avancer la négociation d'une solution à deux Etats [entre Israël et Palestine]. Nous continuerons d'honorer nos engagements avec Israël pour sa sécurité et ainsi nous nous opposerons à toute démarche susceptible d'attaquer déloyalement l'Etat hébreux», conclut le communiqué du département d'Etat.



Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»