Washington prévoit une aide militaire de 125 millions de dollars à l'Ukraine

Washington prévoit une aide militaire de 125 millions de dollars à l'Ukraine© Hamad I Mohammed Source: Reuters
Un patrouilleur américain Mark VI navigant ici en mer d'Arabie (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Dans un contexte de tensions persistantes entre la Russie et l'Ukraine, le Pentagone a annoncé une aide militaire de 125 millions de dollars à Kiev, comportant notamment deux navires patrouilleurs.

Le Pentagone annoncé une aide militaire de 125 millions de dollars envers l'Ukraine, comportant deux patrouilleurs Mark IV destinés à la défense des eaux territoriales du pays, a relayé la presse américaine le premier mars. Le porte-parole de la Défense américaine John Kirby a précisé cependant que cette aide n'incluait pas de missiles anti-chars Javelin. 

Washington a de plus déclaré que les 150 millions de dollars d'aides restantes approuvées par le Congrès américain dans le budget 2021 seront conditionnées aux «progrès» des «principales réformes de la défense». 

«Le Département [de la Défense] encourage l'Ukraine à continuer de promulguer des réformes qui renforcent le contrôle civil de l'armée, favorisent la transparence et une responsabilité accrues dans l'industrie de la défense et les achats, et modernisent son secteur de la défense dans d'autres domaines clés conformément aux principes et aux normes de l'OTAN», précise le Pentagone dans un communiqué. 

Ces aides militaires interviennent dans un contexte de tensions persistantes entre l'Ukraine et la Russie notamment sur la question du Donbass. En janvier, le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov avait reproché à Kiev de ne pas respecter les accords de Minsk et de traîner des pieds sur la question des échanges de prisonniers. 

Plus récemment, la censure de médias jugés pro-russes en Ukraine et les accusations de «trahison» au profit de la Russie portées par les services de sécurité ukrainiens contre le youtubeur ukrainien exilé Anatoly Chary n'ont pas amélioré les relations exécrables entretenues entre les deux Etats. 

Autre décision récente de Kiev traduisant son aversion pour Moscou, l'interdiction par l'exécutif ukrainien de l'homologation de vaccins «développés ou produits dans le pays agresseur», soit la Russie. L'Ukraine ne pourra donc pas se doter de vaccins russes Spoutnik V, pourtant jugé efficace à 91,6 % contre les formes symptomatiques du covid-19, pour protéger sa population en période de pandémie. Le pays mise désormais sur l'aide de l'Union européenne et le programme onusien Covax ou encore sur les vaccins chinois et britannique pour s'approvisionner. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»