Bill Gates estime qu'une troisième injection de vaccin pourrait être nécessaire

Bill Gates estime qu'une troisième injection de vaccin pourrait être nécessaire© REUTERS / DENIS BALIBOUSE
Bill Gates participe au forum économique mondial du 25 janvier 2018 qui a lieu tous les ans à Davos en Suisse (image d'illustration).

Pour lutter contre les variants du Covid-19, Bill Gates évoque la nécessité d'une troisième injection de dose de vaccin. Il estime en outre que des injections supplémentaires devront être faites dans le futur «tant que le virus sera là».

Faisant référence aux variants sud-africain et brésilien qui préoccupent les autorités sanitaires américaines, le milliardaire et fondateur de Microsoft Bill Gates – toujours aussi impliqué dans la stratégie de lutte contre le virus – a estimé le 17 février sur la chaîne de télévision CBS qu’une «troisième injection de vaccin» pourrait s’avérer selon lui nécessaire.

«La discussion est de savoir si nous avons seulement besoin d'une meilleure couverture du vaccin actuel, d’une troisième dose identique ou d'un vaccin modifié», a déclaré le milliardaire philanthrope, venu présenter son dernier livre sur... le climat. «Les cinq entreprises qui proposent des vaccins américains envisagent de faire des modifications pour que les personnes qui ont déjà reçu deux doses puissent en recevoir une troisième», a-t-il encore ajouté, précisant qu'il pensait «raisonnable» que l'on puisse s'assurer que les variants «n'échappent pas à la protection vaccinale».

Tant que le virus sera là, nous voulons que les Américains ne se contaminent pas les uns les autres

«AstraZeneca fait face à un défi avec le variant. Et les deux autres, Johnson & Johnson et Novavax, sont légèrement moins efficaces mais bien assez efficaces pour que nous les sortions le plus vite possible en attendant que nous étudions cette idée d’améliorer le vaccin», a déclaré Bill Gates.

Qui plus est, si le coronavirus n’est pas éradiqué, des injections supplémentaires pourraient être nécessaires dans le futur, poursuit le milliardaire. «Probablement pas tous les ans, mais tant que le virus sera là, nous voulons que les Américains ne se contaminent pas les uns les autres» a-t-il ajouté. 

Comme le rappelle CBS, le docteur Scott Gottlieb, ancien responsable de la Food & Drug administration (FDA), avait déclaré, le 7 février, à l’occasion de l’émission «Face the Nation», que les vaccins actuellement distribués aux Etats-Unis offriraient une «protection raisonnable» contre les nouveaux variants mais que «des injections de rappel» pourraient être nécessaires à l'automne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»