Bill Gates détaille ses propositions pour lutter contre les «prochaines pandémies»

Bill Gates détaille ses propositions pour lutter contre les «prochaines pandémies»© REUTERS/Jason Lee
Bill Gates lors d'une réunion du Nouveau forum économique à Pékin en 2019.

«Des pompiers anti-pandémie», des «méga-plateformes de diagnostics», un «système mondial d'alerte»...Bill Gates a présenté dans sa lettre annuelle ses propositions pour lutter contre d'éventuelles prochaines épidémies.

Le co-fondateur de Microsoft Bill Gates et sa femme Melinda Gates ont publié dans leur lettre annuelle leurs propositions visant à lutter contre de futures pandémies. L'une d'entre elles concerne la création de «plateformes de diagnostics» capables de tester 20% de la population d'un pays par semaine en cas de nouvelle pandémie. Il ajoute que grâce à ces plateformes, les traitements, tels que les anticorps monoclonaux et les vaccins, pourraient être développés bien plus vite en cas d’émergence de nouvelles épidémies. 

«Lorsqu’il s’agit de prévenir des pandémies, les outils scientifiques ne sont pas suffisants. Nous avons aussi besoin de capacités incluant un système mondial d’alerte et des personnes prêtes à apporter une réponse rapide aux maladies infectieuses (ce que j’aime à appeler une "brigade du feu")», ajoute-t-il sur Twitter.

Dans la vidéo qui accompagne la publication, il affirme également : «Nous voulons tous retourner à l’état des choses d'avant le Covid-19. Mais il y a un domaine où j'espère que nous ne retournerons jamais : notre complaisance à propos des pandémies». Selon le milliardaire, ces «plateformes» de tests dont il défend la création «peuvent être déployées vite, coûter très peu cher et tester 20% de la population par semaine. Nous voulons aussi avoir des traitements plus vite».

Pour développer des vaccins plus rapidement, il est nécessaire selon Bill Gates de créer en plus un «système d'alerte mondial» avec des «pompiers de pandémie», des équipes prêtes à se rendre «où le problème se trouvera». Elles seraient ainsi capables de «repérer les pandémies, dès qu’elles arrivent, n’importe où dans le monde».

Afin d'éviter des ravages similaires à ceux du Covid-19, «la préparation à la prochaine pandémie doit être prise autant au sérieux que la menace d'une guerre». «Stopper la prochaine pandémie nécessitera de dépenser des dizaines de milliards de dollars d'investissements chaque année, mais souvenez-vous que le coût de la pandémie de Covid-19 pour le monde entier est estimé à 28 000 milliards de dollars», affirme l'ancien patron de Microsoft. 

Selon lui, «arrêter les prochaines pandémies demandera un gros investissement mais je pense que c’est la meilleure police d’assurance que le monde pourra acheter».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»