Le Nevada entend permettre aux entreprises high-tech de créer des «gouvernements locaux»

Le Nevada entend permettre aux entreprises high-tech de créer des «gouvernements locaux»© REUTERS/Elijah Nouvelage
Un panneau signale l'entrée du siège de Facebook à Menlo Park, Californie, photographié en octobre 2018 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le Nevada a pour projet d'offrir aux entreprises qui en auraient les moyens la possibilité de créer des «gouvernements locaux séparés», c'est-à-dire des territoires sur lesquels elles exerceraient les mêmes pouvoirs que les comtés : impôts, écoles...

Des territoires gérés non plus par des administrations publiques mais par des entreprises ? Il ne s'agit pas d'un scénario de film d'anticipation mais d'un projet de l'Etat américain du Nevada, comme le relève notamment l'agence Associated Press.

Pour rendre son Etat plus attractif, le gouverneur démocrate de cet Etat, Steve Sisolak, a annoncé un plan de lancement de zones dites «d'innovation» pour relancer l'économie de l'Etat en attirant des entreprises technologiques, selon un article du site du Las Vegas Review-Journal du 3 février. 

Steve Sisolak a présenté son plan dans son discours sur l'état de l'Etat prononcé le 19 janvier. Il consisterait à faire venir de nouvelles entreprises à la pointe des «technologies révolutionnaires» par une autre méthode que les abattements fiscaux et autres programmes d'incitation financés par l'Etat, qui ont auparavant aidé le Nevada à attirer des entreprises comme Tesla Inc. 

Un mesure inédite présente dans ce plan consisterait à créer une «forme alternative de gouvernement local», selon le Las Vegas Review-Journal, qui a eu accès au texte du projet de loi sur le sujet, qui pourrait encore être modifié avant d'être officiellement introduit à la législature de l'Etat.

Ces zones d'innovation permettraient aux entreprises qui s'étendent sur un vaste territoire de former des gouvernements locaux exerçant les mêmes pouvoirs que les comtés, y compris la capacité de lever des impôts, de former des districts scolaires et des tribunaux et de fournir des services publics, selon la même source.

Dans son discours du mois dernier, Steve Sisolak avait déclaré que l'entreprise Blockchains, LLC s'était engagée à développer une «ville intelligente» (smart city) dans une zone à l'est de Reno, consacrée à la technologie de blockchain, si ce projet de loi était adopté. 

Des conditions d'attribution bien précises

Concrètement, toujours selon le Las Vegas Review-Journal, le Bureau du développement économique du gouverneur de l'Etat prendrait en charge les demandes pour ces «zones d'innovation», qui seraient limitées aux entreprises travaillant dans des domaines d'activité spécifiques : notamment la blockchain, la robotique, l'Internet des objets, la robotique, l'intelligence artificielle ou encore la technologie dans le domaine des ressources renouvelables.

Parmi les exigences fixées aux entreprises candidates, selon le texte d'avant-projet : celles-ci devraient posséder un terrain non développé et non habité d'au moins 202 kilomètres carré, séparé de toute ville. Il leur faudrait également disposer pour un tel projet d'au moins 250 millions de dollars et prévoir d'investir un milliard de dollars dans leurs zones dédiées sur 10 ans.

Ces zones d'innovation fonctionneraient initialement sous la supervision de leurs comtés d'implantation, mais auraient vocation, à terme, à prendre en charge les attributions du comté sur leur territoire. Elle auraient des conseils de surveillance composés de trois membres dotés des mêmes pouvoirs que les commissaires de comté, sur lesquels les entreprises-gouvernements conserveraient un contrôle important.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»