Le chef des Proud boys, ancien indic dans des affaires de stupéfiants et de trafic d'êtres humains ?

Le chef des Proud boys, ancien indic dans des affaires de stupéfiants et de trafic d'êtres humains ?© Jim Urquhart Source: Reuters
Les membres des Proud Boys Enrique Tarrio, à gauche, et Joe Biggs défilent lors d'une manifestation du 12 décembre 2020 à Washington (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Malgré ses dénégations, un avocat, un procureur fédéral et un agent du FBI ont affirmé que Enrique Tarrio, leader des Proud boys, avait été informateur. Il aurait aidé les autorités dans des affaires de drogue, de jeu et de trafic d'êtres humains

Chef des Proud Boys, une organisation issue de la droite conservatrice américaine, connue pour ses confrontations avec des membres de la mouvance Antifa, Enrique Tarrio, 36 ans, aurait un passé d'informateur pour les forces de l'ordre fédérales et locales, ainsi que l'a rapporté Reuters ce 28 janvier 2021.

Alors que le principal concerné nie pour sa part un tel passé, les faits ont été avancés par son propre avocat ainsi qu'un procureur fédéral et le FBI, comme l'affirme l'agence de presse britannique, qui explique avoir obtenu la transcription d'une procédure judiciaire à ce sujet, datant de 2014. Ces derniers y décrivent notamment le travail d'infiltration d'Enrique Tarrio et ont déclaré qu'il avait aidé les autorités à poursuivre plus d'une douzaine de personnes dans diverses affaires de drogue, de jeu et de trafic d'êtres humains.

Lors de l'audience, dont Reuters s'est procurée une transcription, un agent du FBI a en effet qualifié Enrique Tarrio d'«élément clé» dans plusieurs enquêtes, tandis que l'avocat a rappelé qu'il avait, à ses propres risques, participé à un rôle d'infiltration, en rencontrant et négociant un paiement auprès d'un réseau illégal pour faire venir des membres fictifs de sa famille d'un autre pays. 

«Je ne me souviens de rien de tout cela», a affirmé l'intéressé à Reuters qui précise qu'il n'existe aucune preuve qu'Enrique Tarrio ait coopéré avec les autorités depuis lors.

Pour rappel, les Proud Boys ont participé aux événements du Capitole qui ont défrayé la chronique le 6 janvier, relève encore Reuters.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»