Polémique aux Etats-Unis : des soldats de la Garde nationale contraints de dormir dans un parking

Polémique aux Etats-Unis : des soldats de la Garde nationale contraints de dormir dans un parking© Mike SEGAR Source: Reuters
Des soldats de la Garde nationale des Etats-Unis se reposent devant le Capitole, à Washington DC, le 19 janvier 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Les soldats de la Garde nationale regroupés à Washington afin de garantir la sécurité du Capitole lors de la cérémonie d'investiture de Joe Biden ont dû établir leurs quartiers dans un parking souterrain. Une décision qui a soulevé la polémique.

A Washington DC, 25 600 soldats de la Garde nationale ont été mobilisés pour assurer la sécurité du Capitole et de la cérémonie d'investiture de Joe Biden à la suite des incidents du 6 janvier 2021. Alors que nombre d'entre eux avaient pris leurs quartiers dans l'imposant bâtiment abritant le Congrès des Etats-Unis, le parking souterrain d'un édifice situé à proximité leur a été désigné comme nouveau lieu de repos, au lendemain de la cérémonie. Une décision qui a suscité l'indignation de figures du Parti républicain comme du Parti démocrate. 

Des images des soldats au repos dans ce parking ont été partagées par Benny Johnson, membre de l'association conservatrice Turning Point USA. Il cite une source qui lui aurait déclaré que les soldats relégués dans le parking se sentaient «incroyablement trahis».

Toujours selon une source citée par Benny Johnson, le garage abritait 5 000 soldats et ne disposait que d'une prise de courant et d'un seul équipement sanitaire. 

Selon NBC News, les troupes de la Garde nationale, force militaire de réserve pouvant être mobilisée pour répondre aux urgences comme les catastrophes naturelles, mais aussi pour des opérations de maintien de l'ordre, ont quitté le garage du Thurgood Marshall Judicial Center pour retourner au Capitole. L'AFP a rapporté également que les militaires avaient été réinstallés dans l'enceinte du Capitole, quelques heures après avoir été installés dans le parking souterrain.

Selon le chef de la majorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer, personne ne sait exactement qui a pris la décision de déloger les militaires du Capitole. Des responsables de la Garde nationale ont indiqué qu'elle émanait de la police du Capitole. Celle-ci, très critiquée pour s'être laissée submerger par la foule le 6 janvier, a démenti. «A l'exception d'heures spécifiques le jour de l'investiture […] la police du Capitole des États-Unis n'a pas ordonné à la Garde nationale de quitter les installations du Capitole», a assuré dans un communiqué la chef par intérim de cette force, Yogananda Pittman.

Une «insulte» qui «ne doit plus se reproduire»

Chuck Schumer a également déclaré sur Twitter que cette affaire était à ses yeux «un scandale». «J'ai dit à ceux qui s'occupent de la sécurité du Capitole que cela ne pouvait plus jamais se reproduire, et je promets à chaque membre de la Garde nationale que cela n'arrivera plus jamais», a-t-il affirmé selon l'AFP.

Le candidat malheureux à la primaire démocrate et ancien officier de renseignement à l'US Navy, Pete Buttigieg, s'est dit «bouleversé» par cette situation qui n'aurait «jamais dû se produire». «Nous devons traiter nos troupes mieux que ça» a-t-il déclaré.

Dans le camp démocrate également, le membre de la Chambre des représentants Brendan Boyle a considéré que le logement des troupes dans le parking était «une insulte à toutes les unités de la Garde nationale, qui suivent les ordres et ont patrouillé dans le froid et sous la pluie toute la nuit».

Peut-être dans le but de calmer la polémique portant sur le manque de considération des soldats de la Garde nationale par la nouvelle administration démocrate, la nouvelle Première dame, Jill Biden, a distribué dans l'après-midi du 22 janvier des cookies aux pépites de chocolat aux soldats en poste devant le Capitole. 

Dans le camp républicain, le sénateur Tim Scott s'est insurgé en ces termes : «Nos troupes méritent le plus grand honneur et le plus grand respect pour avoir sécurisé le Capitole et défendu la démocratie cette semaine. C'est impensable et dangereux. La personne qui a décidé d'héberger nos gardes nationaux dans des parkings souterrains doit être tenue pour responsable.»

Selon Fox News, les gouverneurs républicains Ron DeSantis (Floride), Chris Sununu (New Hampshire), Greg Gianforte (Montana) et Greg Abbott (Texas) ont annoncé le rappel de leurs troupes constitutives de la Garde nationale présentes à Washington DC.

Des responsables de la Garde nationale ont affirmé que 15 000 de ses soldats déployés à Washington commenceraient à retourner dans leurs Etats d'origine dès le week-end du 24 janvier. La Garde a également annoncé le 21 janvier que 7 000 soldats resteraient postés dans la capitale jusqu'à fin janvier, voire jusqu'au 12 mars selon le site spécialisé military.com, bien qu'aucun incident n'ait été à déplorer depuis le 6 janvier. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»