Quatre morts à Washington, dont une femme abattue par la police dans le Capitole

- Avec AFP

Quatre morts à Washington, dont une femme abattue par la police dans le Capitole© JON CHERRY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Des manifestants pro-Trump pénètrent dans le Capitole le 6 janvier 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Ashli Babbitt, ancienne militaire, a été abattue par la police dans l'enceinte du Capitole le 6 janvier alors que des manifestants pro-Trump y avaient pénétrés, selon le chef de la police de Washington. Trois autres personnes sont mortes.

La femme morte le 6 janvier après avoir participé au coup de force dans l'enceinte du Congrès des Etats-Unis a été abattue par la police du Capitole, selon le chef de la police de Washington. Plusieurs médias américains cités par l'AFP ont rapporté qu'il s'agissait d'une partisane du président américain Donald Trump, qui s'appelait Ashli Babbitt et vivait dans la région de San Diego, dans le sud de la Californie.

Elle faisait partie d'un groupe de manifestants qui ont semé la pagaille dans le Capitole, alors que les élus entamaient la certification de la victoire du démocrate Joe Biden.

A un moment, l'un d'eux a fait usage de son arme de service

«Des agents en uniforme de la police du Capitole les ont affrontés et, à un moment, l'un d'eux a fait usage de son arme de service», a détaillé lors d'une conférence de presse le chef Robert Contee. Ashli Babbitt a été déclarée morte après son transfert à l’hôpital.

Il a ajouté qu'une enquête interne a été ouverte.

Trois personnes décédées «d'urgence médicale» aux alentours du Capitole

Trois autres personnes – une femme et deux hommes – sont mortes aux alentours du Capitole «d'urgence médicale distincte», toujours selon Robert Contee, qui n'a pas donné plus de détails, ni dit s'il s'agissait de participants aux manifestations. Il a ajouté que les causes de leurs morts ne pourraient pas être établies avant leur examen par un médecin légiste.

La police a, selon Robert Contee, également procédé à 52 interpellations le 6 janvier, dont 26 dans l'enceinte du Capitole.

Pour parer à d'éventuelles nouvelles manifestations, la maire de Washington, Muriel Bowser, a étendu l'état d'urgence dans la capitale fédérale pour 15 jours, soit jusqu'à la fin du mandat de Donald Trump. Cela lui permettra, si nécessaire, de renouveler le couvre-feu décrété pour la nuit de 6 au 7 janvier, ou de réquisitionner des moyens supplémentaires.

Ancienne militaire, Ashli Babbitt a effectué quatre déploiements avec l'armée de l'air américaine, selon la chaîne de télévision KUSI, qui dit s'être entretenue avec son époux. Celui-ci ne l'avait pas accompagnée à Washington pour manifester en soutien au président républicain, qui conteste sa défaite. «Je ne sais vraiment pas pourquoi elle a décidé [de faire intrusion dans le Capitole]», a déclaré la belle-mère d'Ashli Babbitt, citée par une journaliste de la chaîne Fox 5.

Sur son compte Twitter, elle se présentait comme «ancienne combattante» et «libertarienne», affichant son amour pour son pays. Elle avait récemment retweeté de nombreux messages de personnes se rendant à Washington pour manifester à l'appel de Donald Trump.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»