Pamela Anderson plaide de nouveau en faveur d'Assange avant la décision sur son extradition

Pamela Anderson plaide de nouveau en faveur d'Assange avant la décision sur son extradition© GONZALO FUENTES Source: Reuters
L'actrice Pamela Anderson (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

«Julian est accusé de journalisme» : l'actrice Pamela Anderson a fait une dernière tentative pour obtenir la grâce présidentielle du fondateur de WikiLeaks Julian Assange, à la veille de la décision de la justice britannique sur son extradition.

Pamela Anderson s'est jointe à WikiLeaks pour demander aux Etats-Unis d'abandonner les poursuites contre le journaliste Julian Assange, alors que la décision concernant son extradition doit être rendue par la justice britannique le 4 janvier.

Cela créera un précédent, tout journaliste américain pourra être inculpé et envoyé dans n'importe quel pays qui demande son extradition

La justice américaine veut juger l'Australien de 49 ans, notamment pour espionnage. Il risque 175 ans de prison pour avoir diffusé, à partir de 2010, plus de 700 000 documents classés secrets sur les activités militaires et diplomatiques américaines, notamment en Irak et en Afghanistan. Parmi les documents publiés figurait une vidéo montrant des civils tués par des tirs depuis un hélicoptère américain en Irak en juillet 2007.

Dans un entretien accordé au New York Post, l'actrice dénonce : «Julian est accusé de journalisme. Les documents [qu'il a publié] ont révélé des crimes de guerre et des violations des droits de l'homme. Les Etats-Unis veulent le punir pour avoir dénoncé des crimes.»

«Cela créera un précédent, tout journaliste américain pourra être inculpé et envoyé dans n'importe quel pays qui demande son extradition [...] Et ne pensez pas que "cela ne m'arrivera pas", car c'est absolument possible, et les pays utiliseront cela pour faire taire tous ceux qu'ils ne veulent pas entendre», a ajouté Pamela Anderson.

L'actrice a rendu visite plusieurs fois au lanceur d'alerte ; le 7 mai 2019, après l'avoir vu à la prison de Belmarsh, dans le sud-est de Londres, où il est détenu, elle avait appelé à «sauver la vie» du fondateur de WikiLeaks.

Julian Assange a été arrêté en avril 2019 après sept années passées entre les murs de la représentation diplomatique équatorienne à Londres, où il s'était réfugié après avoir enfreint les conditions de sa liberté sous caution, craignant une extradition vers les Etats-Unis.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»