«C'est un homme bon» : Pamela Anderson rend visite à Julian Assange, en prison à Londres (VIDEO)

- Avec AFP

«C'est un homme bon» : Pamela Anderson rend visite à Julian Assange, en prison à Londres (VIDEO)© Ruptly TV
Pamela Anderson rend visite à Julian Assange.

Vêtue d'un chasuble sur le thème de la liberté d'expression, l'actrice Pamela Anderson a rendu visite au lanceur d'alerte Julian Assange, emprisonné au Royaume-Uni. Elle appelle à le soutenir par tous les moyens, notamment en levant des fonds.

L'actrice Pamela Anderson a appelé le 7 mai à «sauver la vie» du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, auquel elle a rendu visite à la prison de Belmarsh, dans le sud-est de Londres, où il est détenu.

«Nous devons sauver sa vie», a déclaré l'actrice américano-canadienne, appelant au passage à lever des fonds pour soutenir le lanceur d'alerte australien âgé de 47 ans. Pamela Anderson avait également rendu visite à Julian Assange lorsqu'il vivait reclus dans l'ambassade d'Equateur à Londres. «C'est un homme bon, je l'aime», a déclaré l'actrice, qui avait revêtu pour l'occasion un chasuble arborant des mots sur le thème de la liberté d'expression.

Auteur: Ruptly TV

Julian Assange s'y était réfugié en 2012, à une époque où il faisait l'objet de poursuites pour viol en Suède (depuis classées), et bénéficiait de l'asile politique. Il a toujours affirmé s'être soustrait à la justice britannique par crainte non pas d'être extradé vers la Suède, mais de finir aux Etats-Unis et d'y encourir la peine de mort, en raison de la publication de documents secrets américains éclairant notamment les agissements de Washington en Irak ou en Afghanistan.

Il a finalement été délogé de l'enceinte diplomatique le 11 avril par la police britannique, avec l'autorisation de Quito.

«Cela a été très difficile de voir Julian ici», a expliqué Pamela Anderson à la presse devant la prison de haute sécurité. Elle a ajouté que Julian Assange ne méritait pas d'y être incarcéré : «Il n'a jamais commis de violences, il est innocent.»

«Nous devons continuer à nous battre parce que c'est injuste. Il a tant sacrifié pour faire connaître la vérité», a-t-elle plaidé, confessant avoir «la nausée».

Julian Assange est inculpé par la justice américaine d'association de malfaiteurs en vue de commettre un «piratage informatique», délit passible d'une peine maximale de cinq ans de prison, pour avoir aidé l'ancien analyste du renseignement américain Chelsea Manning à obtenir un mot de passe lui ayant permis d'accéder à des milliers de documents classés secret-défense.

Il refuse d'être extradé vers les Etats-Unis. 

Le rédacteur en chef de WikiLeaks, Kristinn Hranfsson, présent aux côtés de l'actrice, a expliqué : «Julian Assange est touché, mais pas brisé. C'est une personne extrêmement résiliente.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»