Russie : mystérieuse hécatombe de près de 300 phoques de la mer Caspienne

Russie : mystérieuse hécatombe de près de 300 phoques de la mer Caspienne© RT France
Un phoque mort sur une plage de la mer Capsienne, dans la région russe du Daghestan.
Suivez RT France surTelegram

Près de 300 phoques ont été découverts morts sur plus de 100 kilomètres de plages russes, au bord de la mer Caspienne, en quatre jours. Des scientifiques se penchent actuellement sur cette hécatombe dont les causes restent mystérieuses.

L'agence Tass rapporte, le 11 décembre, que les spécialistes de l'Agence fédérale russe de la pêche de la République du Daghestan ont fait la découverte de 272 phoques morts sur les bords de la mer Caspienne, entre les 6 et 10 décembre. «Nous n'excluons pas qu'il y en ait plus», a déclaré un représentant de cette agence publique, ajoutant que la majorité des phoques morts avaient été retrouvés dans une zone comprise entre la ville de Makhatchkala et l'embouchure de la rivière Soulak. 

L'ensemble de ces découvertes macabres, selon l'AFP, a été faite sur une étendue de plus de 100 kilomètres de plages.

La branche Volga-Caspienne de l'Institut fédéral russe de recherche sur les pêches et l'océanographie, mais aussi des experts de l'Académie russe des Sciences venus de Moscou se penchent sur la cause du décès de ces animaux, encore indéterminée.

Le service de presse de l'Agence fédérale russe pour la pêche a pour le moment suggéré que l'hécatombe pouvait avoir été causée par une infection virale ou bactérienne, exacerbée par certaines conditions météorologiques dans la région.

L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) considère le phoque de la mer de la mer Caspienne (Pusa caspica) comme une espèce en danger : selon l'UICN, cette mer en comptait au début du XXe siècle plus d'un million, contre 68 000 spécimens adultes aujourd'hui.

L'AFP précise que cet animal, chassé intensément jusqu'à une époque récente, pâtit désormais surtout de la pollution industrielle qui le rend notamment stérile.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix