Biden ne veut pas rendre obligatoire la vaccination, mais entend l'encourager

Biden ne veut pas rendre obligatoire la vaccination, mais entend l'encourager© Jonathan ERNST Source: Reuters
Joe Biden s'exprime face à des journalistes à propos de l'épidémie de Covid-19 après une réunion à Wilmington (Delaware), le 9 novembre 2020 (image d'illustration).

Le candidat démocrate, possible futur président des Etats-Unis, a affirmé que, s'il encourage vivement la vaccination contre le Covid-19, il ne demandera pas à ce qu'elle soit rendue obligatoire.

Le 4 décembre 2020, Joe Biden s'est exprimé sur le vaccin contre le Covid-19 à la fin d'une intervention dans le Delaware consacrée aux chiffres du chômage, affirmant qu'il «ne pense pas qu'il devrait être obligatoire» et qu'il «ne demanderai[t] pas qu'il le soit», prenant ainsi position sur une question délicate qui se pose à travers le monde. Il a par ailleurs ajouté qu'il ne pense pas non plus que «les masques doivent être rendus obligatoires dans tout le pays».

Le candidat démocrate, déclaré vainqueur par les médias, a cependant fait savoir que si son élection venait à être confirmée par les grands électeurs à partir du 14 décembre, il ferait «tout ce qui est en [son] pouvoir en tant que président des Etats-Unis pour encourager les gens à faire ce qui est juste» – c'est-à-dire se faire vacciner – «et quand ils le feront, montrer que cela compte». 

Joe Biden avait pourtant déclaré sur ABC News en octobre qu'il n'exclurait pas de rendre le vaccin obligatoire, tout en précisant que cela dépendrait de «la nature du vaccin quand il sortira et comment il sera distribué», et en reconnaissant qu'une telle obligation serait difficile à appliquer.

Rendre la vaccination obligatoire ? Un dilemme mondial

L'arrivée sur le marché des vaccins contre le Covid-19 soulève dans de nombreux pays la question de son caractère obligatoire pour tout ou partie de la population. 

Ce qui peut être obligatoire, c'est une preuve […] de vaccination

Au Canada, le médecin-hygiéniste en chef de l’Ontario, le docteur David Williams, a reconnu que «nous ne pouvons pas forcer quelqu'un à se faire vacciner», tout en expliquant que les personnes non vaccinées pourraient voir leur liberté de mouvement restreinte : «Ce qui peut être obligatoire, c'est une preuve […] de vaccination afin d'avoir la latitude et la liberté de se déplacer [dans certains endroits] sans porter d'autres types d'équipement de protection individuelle».

De l'autre côté de l'Atlantique, le Danemark dispose d'une loi prévoyant notamment la possibilité pour le ministre de la Santé d'«ordonner une campagne de vaccination obligatoire dans une zone géographique ou chez un groupe de personnes». Elle n’inclut donc pas l’obligation faite aux Danois de se faire vacciner contre le Covid-19 quand le vaccin sera disponible, mais s'est heurtée à des critiques d'experts médicaux issus de la société civile, de membres de la majorité et d'une partie de l'opinion publique – des manifestations quotidiennes se sont tenues devant le Parlement neuf jours durant en novembre 2020.

En France, Emmanuel Macron a annoncé lors de son allocution du 24 novembre que la vaccination contre le Covid-19 ne serait pas obligatoire et que la campagne débuterait «dès fin décembre, début janvier» pour «les personnes les plus fragiles», avec une «seconde génération [de vaccins qui] arrivera au printemps». Une position confirmée à l'occasion de son entretien pour le média en ligne Brut, le 4 décembre, lors duquel le chef d'Etat a jugé «contreproductif de rendre le vaccin obligatoire sur des vaccins qu'on connaît mal». «On ne sait pas tout sur ce vaccin, comme on ne sait pas tout sur le virus. On ne répond pas à la défiance par l'obligation», a précisé le président de la République. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»