Selon Emmanuel Macron, «on ne sait pas tout sur ce vaccin comme on ne sait pas tout sur ce virus»

Selon Emmanuel Macron, «on ne sait pas tout sur ce vaccin comme on ne sait pas tout sur ce virus»© Thomas SAMSON / POOL / AFP Source: AFP
Emmanuel Macron visitant l'hôpital Necker le 4 décembre 2020 (image d'illustration).

Pour le média Brut, le Président de la République a répondu à de nombreuses questions dont celles de la vaccination contre le Covid-19. Il a exprimé son refus de la vaccination obligatoire et a déclaré : «on ne sait pas tout sur ce vaccin».

Dans son entretien pour le média en ligne Brut le 4 décembre, le Président Emmanuel Macron a répondu pendant près de deux heures à des questions de trois journalistes sur différents sujets dans un contexte toujours brûlant autour de contestation de la loi Sécurité globale et de l'épidémie de Covid-19.

Alors que la France sort progressivement d'un second confinement, le chef d'Etat a abordé également la question de la vaccination contre le virus. Il a confirmé que la vaccination ne serait pas obligatoire, en ajoutant que, selon lui, «c'est contreproductif de rendre le vaccin obligatoire sur des vaccins qu'on connaît mal» .«On ne sait pas tout sur ce vaccin, comme on ne sait pas tout sur le virus. On ne répond pas à la défiance par l'obligation», a-t-il conclu sur ce point. 

A la question du journaliste de Brut Rémy Buisine : «Est-ce qu'on a tous les éléments aujourd'hui pour rassurer les gens ?», Emmanuel Macron a répondu : «non, [...] Les autorités de santé regardent l'efficacité et la toxicité. [...] Et elles font le bilan.» Avant d'ajouter : «Aujourd'hui, selon les autorités sanitaires américaines, le vaccin de Pfizer est à plus de 50% efficace et sa toxicité ne pose pas de questions.» Selon lui, le gouvernement fera preuve de transparence : «On dira ce qu'on sait et ce qu'on ne sait pas.»

Le Président de la République a ensuite ajouté que la priorité dans la vaccination serait donnée «aux personnes qui ont le plus de risque de contracter le virus.» Il a ajouté qu'il se ferait vacciner «au moment où cela aura du sens» et ne le ferait donc pas devant les caméras comme les anciens présidents américains Obama et Clinton l'ont annoncé auprès des médias américains. Cela se fera quand son tour viendra en fonction de la stratégie politique sanitaire française. 

Concernant les échecs de la crise politique sanitaire, Emmanuel Macron reconnaît tout de même des «ratés», lors de la gestion de la crise. «L'infaillibilité, ça n'existe pas», s'est-il justifié, ajoutant que les autorités avaient «amélioré» leur gestion peu à peu.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»