Des médias américains prennent l'appel aux vêpres des églises de Paris pour des ovations à Biden

Des médias américains prennent l'appel aux vêpres des églises de Paris pour des ovations à Biden© THOMAS COEX Source: AFP
Des journalistes sont contrôlés par des policiers avant une commémoration de deux minutes près de la cathédrale Notre-Dame de Paris à 8 heures, le 15 avril 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

A en croire des médias américains, le monde serait à la fête après que Joe Biden a été donné vainqueur par des médias d'outre-Atlantique. Ainsi, Paris aurait fait sonner les cloches de ses églises et Londres aurait tiré des feux d'artifice...

La victoire pas encore officielle – mais annoncée le 7 novembre par de nombreux grands médias et agences de presse américains – à la présidentielle américaine du candidat démocrate Joe Biden a été promptement saluée par un certain nombre de chefs d'Etat et de gouvernement à travers le monde.

Si l'effervescence a pu gagner une partie de la population américaine, plusieurs médias américains tels que The Hill, CNN, Fox News, The Washington Newsday ou encore Slate, ont propagé deux fausses nouvelles, croyant percevoir un enthousiasme mondial débordant à l'égard de Joe Biden.

En effet, ces médias se sont empressés d'affirmer que les cloches des églises parisiennes avaient retenti pour célébrer la victoire de Joe Biden annoncée par les médias, avant d'expliquer que Londres avait tiré des feux d'artifice pour la même raison.

Or, tout ceci est faux. Ce que certains médias américains ont interprété comme des congratulations parisiennes le 7 novembre vers 17h45 n'était autre que l'heure de l'appel aux vêpres – l'office qui marque la fin de l'après-midi et le début de la soirée. Selon le site d'information Atlantico, «l'origine en est une vidéo publiée sur Twitter et vue plus d'un million de fois, montrant effectivement des cloches de Paris sonner ce samedi 7 novembre vers 17h45...»

«Quant aux feux d'artifice tirés au Royaume-Uni, la raison est également autre : les Britanniques célèbrent chaque 5 novembre la "Guy Fawkes Night" en souvenir de la Conspiration des poudres du 5 novembre 1605», explique Atlantico, lors de laquelle un groupe de catholiques a essayé de faire exploser le Parlement britannique dans lequel se trouvait le roi James Ier. Célébrée chaque année par des feux d'artifices plus ou moins grands, la «Guy Fawkes Night» est également connue sous les noms de «Bonfire Night» (la nuit du grand feu) ou de «Fireworks Night» (nuit des feux d'artifices).

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»