Un zoo danois invite les enfants à assister à la dissection d’un lion lors des vacances d’automne

Source: Reuters

Pour les vacances scolaires, le zoo de la ville danoise d’Odense a préparé une nouvelle attraction pour les enfants : la dissection d’un vrai lion, abattu malgré son parfait état de santé.

«Soyez là pour voir l’un des employés de notre zoo disséquer un lion. Le processus sera accompagné d’explications, et le cœur, les poumons et d’autres organes seront montrés au public», lit-on dans le message diffusé sur le site du zoo.

D’après le quotidien The Local, le lion en parfaite santé a été abattu vu l’augmentation de la population de lions, le zoo ne pouvant malheureusement plus tous les accueillir.

En savoir plus : Au Danemark, l'animateur qui a tué un bébé lapin en direct explique son geste

La direction du zoo a bien tenté de faire montre de son humanité : «Bien sûr, nous essayons de faire tout notre possible pour éviter de tuer les animaux, et nous avons essayé de le transférer vers d’autres zoos», a expliqué au tabloïd danois Ekstra Bladet, le zoologue du zoo d’Odense Michael Wallberg Sørensen. «Mais cela était compliqué […], et on a été forcé d’établir des priorités».

L’événement aura lieu le 15 octobre, en pleines vacances scolaires, alors qu’une dissection de rats se déroulera le même jour.

L’histoire sanglante des zoos du Danemark

Euthanasie et dissections d’animaux ne sont pas une première pour les zoos danois : un lion a déjà été disséqué, également en public, de même qu’un tapir, au zoo d’Odense, ce qui avait attiré «une belle audience, y compris plusieurs enfants très intéressés», a ajouté Michael Sørensen.

«Les enfants sont si curieux qu’ils se faufilent pratiquement dans la carcasse. C’est une expérience scientifique authentique», a raconté le zoologue, visiblement satisfait.

En savoir plus : La vie de Cecil le lion vaut-elle plus que celle du migrant soudanais ?

La pratique des zoos d’abattre des animaux sains attire de très vives critiques depuis l’incident du zoo de Copenhague, où l’on a tué une girafe saine baptisé Marius, qui était née d’un croisement consanguin. La girafe a elle aussi été disséquée en public, puis mangée par les lions dans le même zoo.

Ironiquement, en mars, quatre des lions qui se sont régalés des restes de Marius ont eux aussi été abattus, «pour donner à un nouveau male une chance de former une famille», comme l’ont expliqué les employés.

En savoir plus : «BB» se mobilise pour sauver 2 millions de chats sauvages australiens !

Cependant, le zoo d’Odense ne s’attendait pas à de si vives critiques. «Nous le faisons pour montrer la magnificence du lion. On a besoin d’une adaptation physique incroyable pour devenir le prédateur le plus puissant de la savane», a conclu Michael Sørensen, en ajoutant que le zoo d’Odense ne suscitait en temps normal jamais de critiques de la part de ses visiteurs.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales