Au Danemark, l'animateur qui a tué un bébé lapin en direct explique son geste

Un lapin blanc© wikipedia commons
Un lapin blanc

Pour protester contre le traitement infligé aux animaux dans l'industrie agro-alimentaire, un présentateur de radio danois a tué en direct à l'antenne un lapin, provoquant l'indignation de nombreux auditeurs qui appellent au boycott de la chaîne.

Asger Juhl, qui animaît un débat sur le bien-être des animaux dans l'agriculture danoise sur la chaîne de radio Radio24syv, a voulu protester contre «l'hypocrisie des militants pour les droits des animaux qui mangent de la viande achetée en supermarché».

La page Facebook de l'animateur de radio danois© Capture d'écran de la page Facebook d'Asger Juhl
La page Facebook de l'animateur de radio danois

Pour cela, il a tué en direct un bébé lapin de neuf semaines en le frappant à trois reprises sur la tête avec une pompe à vélo. L'animal convulsa quelques secondes avant de mourir. 

Linse Kessler, une militante qui avait participé à la discussion quelques instants plus tôt est revenue en courant dans les studios pour tenter de sauver le bébé lapin, en vain.

Poussant le«happening» jusqu'au bout, une vidéo de viande en train de frire était postée sur la page Facebook de la radio quelques minutes après l'événement. Le commentaire accompagnant la vidéo précisait que Asger Juhl et son co-animateur Kristoffer Eriksen allaient manger l'animal. 

Par ce geste, certes provocateur, l'animateur a dit vouloir éveiller la conscience des gens à la cause animale et «mettre fin à l'hypocrisie généralisée dans [notre] relation aux animaux», a-t-il expliqué dans un communiqué. Il dit n'avoir voulu offenser personne et déplore au contraire que les gens n'aient «pas compris le message qu'il souhaitait faire passer». 

Il voulait en fait expliquer que les animaux abbatus pour être vendus sur les étals des supermarchés où les gens «achetent leur viande sans se poser de questions», avaient des vies «épouvantables».

"Nous vous promettons de ne pas tuer d'animaux ce matin, mais nous poursuivons le débat"© Capture d'écran d'un tweet de Radio24syv
"Nous vous promettons de ne pas tuer d'animaux ce matin, mais nous poursuivons le débat"

Selon lui, le lapin, lui, a eu «une bonne vie» et a été tué «sainement, selon les conseils d'un vétérinaire de zoo. A aucun moment il n'a souffert».

L'événement a provoqué une vague de colère et d'indignation sur les réseaux sociaux. De nombreuses personnes ont qualifié le comportement de l'animateur d'inadmissible et de dégoûtant et ont appelé à un boycott de la station de radio.

Ce n'est pas la première fois que la question de la cruauté envers les animaux au Danemark est évoquée dans la presse mondiale. En février 2014, Malgré de nombreuses manifestations de soutien, un girafon d'un an et demi, en parfaite santé, avait été abattu au zoo de Copenhague parce qu'il «ne présentait pas un patrimoine génétique suffisamment original». Après une autopsie à laquelle avaient assisté des visiteurs, dont des enfants, l'animal avait fini dépecé pour nourir les fauves, le tout devant les caméras des médias danois.

Par ailleurs, le Grindadráp, un rituel traditionnel danois censé symboliser le passage à l'âge adulte et qui consiste à tuer le plus de dauphins et de baleines possible perdure encore de nos jours aux Iles Féroés où, chaque année, au moins 1500 cétacés sont massacrés. Les Féringiens ont recours à des bâteaux équipés de moteurs surpuissants et à des moyens de communication et de détection ultra-sophistiqués pour capturer un maximum de baleines et de dauphins.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales