Caricatures : les Emirats soutiennent Macron et dénoncent une récupération de ses propos

- Avec AFP

Caricatures : les Emirats soutiennent Macron et dénoncent une récupération de ses propos© REUTERS/Akhtar Soomro
Manifestation contre Emmanuel Macron au Pakistan (image d'illustration).

Tandis que les manifestations anti-Macron se poursuivent, les Emirats arabes unis ont estimé qu'il fallait «écouter» ce qu'avait vraiment dit le dirigeant français, dénonçant une récupération politique du débat sur les caricatures par Erdogan.

Les Emirats arabes unis ont pris la défense du président français dans la polémique qui a enflé ces derniers jours dans le monde musulman à son encontre, au sujet des caricatures du prophète Mahomet.

Dans une interview parue le 2 novembre dans le quotidien allemand Die Welt, le ministre émirati des Affaires étrangères, Anwar Gargash, a rejeté l'idée selon laquelle Emmanuel Macron aurait exprimé un message d'exclusion des musulmans.

«Il faut écouter ce que Macron dans son discours a vraiment dit, il ne veut pas de ghettoïsation des musulmans en Occident et il a tout à fait raison», a-t-il déclaré.

Le chef de la diplomatie émiratie a ajouté que les musulmans devaient mieux s'intégrer et que l'Etat français était en droit de chercher des moyens d'y parvenir tout en luttant contre le radicalisme et l'enfermement communautaire.

Des protestations anti-françaises ont éclaté dans certains pays musulmans, en réaction aux déclarations d'Emmanuel Macron défendant le droit à la caricature au nom de la liberté d'expression.

Le dirigeant français réagissait à la décapitation le 16 octobre par un islamiste d'un enseignant, Samuel Paty, qui avait montré à ses élèves des caricatures du prophète de l'islam représenté nu, dans le cadre d'un cours sur la liberté d'expression.

Pour le ministre émirati, la controverse est surtout le résultat d'une récupération politique par le chef de l'Etat turc Recep Tayyip Erdogan.

«Dès qu'Erdogan voit une faille ou une faiblesse, il l'utilise pour accroître son influence. C'est seulement lorsqu'on lui montre la ligne rouge qu'il se montre prêt à négocier», a ajouté Anwar Gargash.

Macron s'explique dans un entretien à Al Jazeera

Emmanuel Macron s'était expliqué dans une interview accordée à la chaîne qatarie Al Jazeera, diffusée ce 31 octobre. «Je comprends qu'on puisse être choqué par des caricatures, mais je n'accepterai jamais qu'on puisse justifier la violence. Nos libertés, nos droits, je considère que c'est notre vocation de les protéger», avait-il souligné.

«Mon rôle est d'apaiser les choses», avait fait valoir le président de la République, expliquant qu'il se devait aussi de protéger la liberté d'expression en France. Emmanuel Macron avait par ailleurs regretté des «manipulations» émanant «parfois de dirigeants politiques et religieux», qui sont, selon lui, à l'origine des appels à manifester et à boycotter les produits français dans plusieurs pays musulmans, du Pakistan au Mali en passant par le Qatar.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»