Le gouvernement britannique souhaite mettre en place des filets en mer pour arrêter les migrants

Le gouvernement britannique souhaite mettre en place des filets en mer pour arrêter les migrants© BEN STANSALL Source: AFP
Sur les plages de Deal au Royaume-Uni, non loin de Douvres, une embarcation abandonnée par des migrants le 14 septembre (image d'illustration).

Londres semble bien décidé à endiguer le phénomène croissant des embarcations de migrants vers ses côtes et à les renvoyer vers la France. Parmi les stratégies envisagées : des filets pour bloquer les hélices ou encore des canons à eau en mer.

Selon le Daily Telegraph, le ministère de l'Intérieur britannique envisage d'utiliser des filets et de les déployer en mer pour empêcher les migrants de traverser la Manche depuis les côtes françaises. Ces filets permettraient notamment de bloquer les hélices des embarcations en route vers la Grande Bretagne.

Interrogé à ce sujet par le quotidien britannique, un ex-officier de la Royal Navy, Dan O'Mahoney, chargé par le ministère d'empêcher ces traversées affirme qu'«il s'agirait d'immobiliser en toute sécurité les embarcations et ensuite de prendre à bord les migrants sur nos navires.» 

Selon le journal The Guardian, cette action pour lutter contre la crise migratoire serait une des solutions par les autorités britanniques pour limiter le phénomène. Le journal évoque les autres stratégies évoquées : «Enfermer les migrants sur des plateformes pétrolières», mais également «les envoyer à plus de 5 000 kilomètres, sur l'île de l'Ascension», ou encore «utiliser des canons à eau pour repousser les navires par la force des vagues». 

L'ex-officier a affirmé que ce système pourrait se concrétiser au cours des prochains mois. Il ajoute : «Nous approchons vraiment d'une stratégie opérationnelle pour le retour en toute sécurité des embarcations de migrants. Nous ferions aborder les migrants sur notre navire et ensuite, nous les ramènerions en France.» Toutefois, à ce jour, la France refuse toujours de les récupérer. 

L’ancien officier de marine a expliqué au quotidien que le gouvernement de Boris Johnson souhaitait également utiliser les réseaux sociaux et ses diplomates en poste à l’étranger pour «inciter les candidats à l’immigration en Afrique et au Moyen-Orient à demander l’asile dans le premier pays sûr où ils arrivent, plutôt que de risquer leur vie dans un "voyage incroyablement dangereux" pour atteindre illégalement le Royaume-Uni».

Selon les informations de The Guardian, les embarcations navigants vers les côtes britanniques chargées de migrants se sont multipliées par quatre en 2020.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»