L'agence spatiale russe Roscosmos prépare l'expédition vers l'ISS la plus rapide jamais réalisée

L'agence spatiale russe Roscosmos prépare l'expédition vers l'ISS la plus rapide jamais réalisée© Russian Space Agency Roscosmos Source: AFP
Le vaisseau spatial Soyouz MS-17 est installé sur la rampe de lancement du cosmodrome de Baïkonour loué par la Russie au Kazakhstan, le 11 octobre 2020 (image d'illustration).

Pour la 64e expédition jusqu'à l'ISS, l'agence spatiale russe Roscosmos a annoncé que sa navette spatiale Soyouz MS-17 réalisera le voyage en un peu plus de trois heures. Soit un trajet plus rapide qu'un vol Moscou-Londres en avion. Une première.

Une navette spatiale russe Soyouz MS-17, qui décollera le 14 octobre à 6h45 avec trois cosmonautes pour la 64e expédition en direction de la Station spatiale internationale (ISS), a été placée le 11 octobre sur sa rampe de lancement dans la base de lancement de Baïkonour au Kazakhstan.

La fusée Soyouz-2.1a et le vaisseau spatial habité Soyouz MS-17 ont été transportés hors de la salle de rassemblement le 11 octobre au matin, avant d'être installés en position verticale, selon l'agence spatiale russe Roscosmos.

«Le lanceur Soyouz-2.1a et le vaisseau spatial Soyouz MS-17 sont sur le site de lancement n°31 du cosmodrome de Baïkonour. 1 jour et 15 heures jusqu'au prochain lancement d'un vaisseau spatial habité vers la Station spatiale internationale», a également publié Roscosmos.

Toutefois, si la nature de la mission est routinière, le voyage en lui-même se distingue par sa vitesse prévue. En effet, les vols de vaisseaux spatiaux habités Soyouz, entre le décollage et l'accostage à bord de l'ISS, étaient jusqu'à présent effectués en six heures. Avec un plan de vol ne comprenant cette fois-ci que deux révolutions orbitales, ce trajet devrait être réalisé pour la première fois en un peu plus de trois heures. Soit un trajet plus rapide qu'un vol Moscou-Londres en avion.

Trois cosmonautes seront dans le vaisseau spatial habité Soyouz MS-17 : les Russes Sergey Ryzhikov et Sergey Kud-Sverchkov de Roscosmos, ainsi que l'Américaine Kathleen Rubins de la NASA.

Depuis l'arrêt de la navette spatiale américaine de la NASA en juillet 2011, Soyouz était devenu le seul vaisseau capable d'assurer la relève de l'équipage permanent de l'ISS, jusqu'au lancement réussi en mai 2020 par la société privée SpaceX de la capsule Crew Dragon. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»