Les chefs de la diplomatie d'Arménie et d'Azerbaïdjan réunis à Moscou pour des négociations

Les chefs de la diplomatie d'Arménie et d'Azerbaïdjan réunis à Moscou pour des négociations© REUTERS/Stringer
Stepanakert le 8 octobre 2020.

Selon la présidence russe, Vladimir Poutine a mené une série d'entretiens avec les dirigeants d'Arménie et d'Azerbaïdjan et invité les ministres des Affaires étrangères des deux pays à Moscou le 9 octobre.

La présidence russe a annoncé dans un communiqué qu'à l'issue de discussions téléphoniques entre Vladimir Poutine et les dirigeants arménien et azerbaïdjanais, le président russe invitait les chefs de la diplomatie d'Arménie et d'Azerbaïdjan à Moscou le 9 octobre pour une rencontre avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. 

D'après le ministère, cité par RIA ce 9 octobre au matin, les deux parties auraient confirmé leur venue et les préparatifs seraient en cours.

Vladimir Poutine a par ailleurs de nouveau appelé à la cessation des combats : «Après une série de négociations téléphoniques avec le président de la République d'Azerbaïdjan Ilham Aliyev et le Premier ministre de la République d'Arménie Nikol Pachinian, le président russe appelle à mettre fin aux hostilités dans la zone du conflit du Haut-Karabagh pour des raisons humanitaires afin d'échanger les corps des morts et de procéder à un échange de prisonniers», a-t-on pu lire. Les discussions doivent selon ce communiqué porter sur ces questions. 

Un peu plus tard dans la matinée, le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a de son côté dit être «prêt» à des pourparlers de paix avec Bakou. «Nous sommes prêts pour la reprise du processus de paix en lien avec les récentes déclarations des présidents et ministres des Affaires étrangères du groupe de Minsk [Russie, Etats-Unis et France]», a-t-il déclaré.

«Nous donnons une chance à l'Arménie de régler le conflit pacifiquement. C'est sa dernière chance», a pour sa part menacé le président azerbaïdjanais Ilham Aliev, dans un discours télévisé, ce 9 octobre avant la rencontre diplomatique. «Nous retournerons de toute façon sur nos terres. C'est leur chance historique», a-t-il affirmé, parlant des Arméniens, avant de lancer : «Personne ne peut résister au soldat azerbaïdjanais !»

Le ministre des Affaires étrangères de l'Azerbaïdjan, Ceyhun Bayramov, était à Genève le 8 octobre pour rencontrer le groupe de Minsk de l'OSCE, chargé de la médiation internationale sur ce conflit vieux de plus de 30 ans. Rien n'a filtré de cette rencontre. 

Le chef de la diplomatie arménienne devait, lui, être reçu le 12 octobre à Moscou par son homologue russe, Sergueï Lavrov. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»