Covid-19 : un deuxième vaccin russe réussit les premiers essais cliniques

- Avec AFP

Covid-19 : un deuxième vaccin russe réussit les premiers essais cliniques© Service de presse de Rospotrebnadzor Source: Sputnik
Vaccin EpiVacCorona développé par le centre étatique de recherche Vektor

Les premiers essais cliniques d'un deuxième vaccin russe contre le nouveau coronavirus se sont montrés concluants, selon le centre de recherche qui le développe. En août, la Russie avait annoncé avoir approuvé le premier vaccin anti-Covid au monde.

«Les deux premières phases d'essais cliniques ont démontré l'efficacité et la sécurité du vaccin», a annoncé le 1er octobre le service de presse du centre étatique de recherche Vektor (en Sibérie), qui développe un deuxième vaccin russe contre le Covid-19 dénommé EpiVacCorona.

Vektor, cité par l'agence Interfax, a précisé qu'il serait possible de tirer les conclusions définitives sur l'efficacité de son vaccin après la fin de la phase finale des essais cliniques. Cette dernière survient en Russie après l'approbation du vaccin par les autorités.

Le ministre de la Santé Mikhaïl Mourachko a déclaré au président Vladimir Poutine cette semaine que le vaccin de Vektor pourrait obtenir le feu vert du ministère dans trois semaines. 

Ensuite, Vektor fait savoir que les essais cliniques commenceraient sur 5 000 volontaires en Sibérie âgés de 18 à 60 ans. Le laboratoire a précisé qu'il y aurait des essais cliniques supplémentaires sur 150 volontaires âgés de plus de 60 ans.

Le vaccin EpiVacCorona s'administre en deux fois, à 21 jours d'intervalle, il se base sur l'action de peptides, un ensemble d'acides aminés, qui provoquent une réaction immunitaire. La Russie prévoit de commencer par en produire 10 000 doses à partir de novembre, d'après Vektor.

Le 11 août, la Russie était devenue le premier pays à enregistrer un vaccin contre le nouveau coronavirus, baptisé Spoutnik V. Début septembre, les premiers lots du vaccin ont été expédiés dans toutes les régions russes pour continuer les essais cliniques de phase III. Au total le vaccin sera testé sur des dizaines de milliers de volontaires en Russie ainsi qu'au Moyen-Orient, au Brésil, en Inde, au Mexique et dans d'autres pays, selon le Fonds souverain russe impliqué dans le financement de recherche et cité par l'agence TASS. Plus de 20 pays ont d'ores et déjà fait des demandes pour l'achat d'un milliard de doses du vaccin russe Spoutnik V. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»