Toujours officiellement en guerre, le Liban et Israël annoncent des «négociations directes»

- Avec AFP

Toujours officiellement en guerre, le Liban et Israël annoncent des «négociations directes»© JACK GUEZ Source: AFP
Navire de guerre israélien dans le port d'Haïfa en 2015 (image d'illustration).

Selon le ministre israélien de l'Energie, des négociations entre Israël et le Liban étaient engagées – avec une médiation américaine – au sujet de frontières maritimes disputées. Soit une première en 30 ans.

Des «discussions directes» entre le Liban et Israël se tiendront après la fête juive de Souccot qui se termine le 10 octobre, dans une base de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) à Nakoura, au Liban, selon un communiqué du bureau du ministre israélien de l'Energie, Youval Steinitz, le 1er octobre. Les négociations entre les deux pays «ont pour objectif d'aider au développement des ressources naturelles pour tous les peuples de la région», a-t-il précisé.

C'est la première fois depuis 30 ans que des négociations civiles entre Israël et le Liban vont se tenir, après deux ans de contacts indirects par l'intermédiaire de l'administration américaine, d'après cette source.

«En ce qui concerne la question des frontières maritimes, des réunions se tiendront de manière continue au siège des Nations Unies à Naqoura, sous la bannière des Nations Unies», a déclaré pour sa part le président du Parlement libanais, Nabih Berri, lors d'une conférence de presse. «Les réunions se tiendront sous les auspices du bureau du coordinateur spécial de l'ONU pour le Liban [UNSCOL]», a-t-il ajouté.

Et de préciser : «Les deux parties, Israël et le Liban, ont demandé aux Etats-Unis de jouer le rôle de médiateur et de facilitateur pour la délimitation des frontières maritimes, et ils sont prêts pour cela».

Deux pays techniquement en guerre

Après plusieurs conflits, Israël et le Liban demeurent techniquement en état de guerre et la Finul est déployée dans le sud du Liban pour faire tampon entre les deux pays.

Quelque 10 500 Casques bleus surveillent la frontière et veillent à l'application de la résolution 1701 du Conseil de sécurité adoptée après la guerre de 2006 entre Israël et le Hezbollah, pour prévenir un nouveau conflit.

Peu de temps après l'annonce, les Etats-Unis ont salué l'accord «historique» pour engager des pourparlers sur les frontières contestées, conclu «sous l'égide des Etats-Unis».

Cette entente «est le résultat de près de trois ans d'efforts diplomatiques intenses» de la part de Washington, a déclaré le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo dans un communiqué.

Et Youval Steinitz de remercier Mike Pompeo sur Twitter, saluant «la médiation américaine et l'expertise technique qui renforceront l'intérêt d'Israël au cours de ces négociations».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»