Affaire Navalny : la France annonce le report d'une réunion ministérielle franco-russe

Affaire Navalny : la France annonce le report d'une réunion ministérielle franco-russe© Alexander NEMENOV Source: AFP
Les ministres français de la Défense Florence Parly, et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, avec leurs homologues russes Sergueï Choïgou et Sergueï Lavrov, lors d'une rencontre à Moscou, le 9 septembre 2019.

La France a annoncé qu'une rencontre franco-russe des ministres des Affaires étrangères et de la Défense, prévue le 14 septembre à Paris, avait été annulée en raison des tensions liées à l'affaire Navalny.

«Au regard des circonstances actuelles et après un échange avec les autorités russes, il a été décidé de reporter la réunion du Conseil franco-russe de coopération sur les questions de sécurité à une date ultérieure», a déclaré ce 8 septembre la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Agnès von der Mühll. Cette réunion, qui devait initialement se tenir le 14 septembre à Paris, se voit donc annulée dans la foulée de l'affaire Navalny.

L'opposant russe âgé de 44 ans a été victime d'un malaise le 20 août à bord d'un avion entre la Sibérie et Moscou après avoir bu du thé à l'aéroport. Il est sorti du coma artificiel dans lequel il se trouvait le 7 septembre selon l’hôpital de la Charité à Berlin. Hospitalisé dans un premier temps à Omsk, en Sibérie, il a été transféré le 22 août en Allemagne, où les autorités ont acquis la certitude qu'il avait été victime d'un empoisonnement.

Si les Occidentaux n'hésite pas à pointer du doigt la supposée responsabilité de la Russie, Moscou réfute catégoriquement cette version des événements. «Il faut quand même rester lucide en évaluant la situation. Je répète une fois de plus que pour nous toute tentative d’associer la Russie ou les autorités russes à cet incident sont inacceptables, elles sont intrinsèquement absurdes», a ainsi déclaré le porte-parole de la présidence russe Dmitri Peskov, ajoutant que les Russes attendaient «avec impatience» de plus amples informations de la part de Berlin.

Si l'annulation de la rencontre quadripartite peut être vue comme la volonté de Paris de prendre ses distances avec la Russie, le précédent «2+2» (Affaires étrangères et Défense) entre Jean-Yves Le Drian, Florence Parly, Sergueï Lavrov et Sergueï Choïgou en septembre 2019 à Moscou avait pourtant donné le coup d'envoi du «dialogue stratégique» appelé de ses vœux par le président Emmanuel Macron.

La visite du chef d'Etat français, programmée dans les prochaines semaines à Moscou pourrait aussi être remise en question. «Tout est possible», relève une source diplomatique française.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»