L'avion transportant Alexeï Navalny est arrivé à Berlin

L'avion transportant Alexeï Navalny est arrivé à Berlin© Dimitar Dilkoff Source: AFP
Vidéo
L'avion transportant Alexeï Navalny décolle de la ville d'Omsk, en Sibérie, le 22 août 2020, pour se rendre en Allemagne (image d’illustration).

L'appareil médicalisé transportant l'opposant russe a atterri en Allemagne, le 22 août, dans la matinée. Alexeï Navalny doit y recevoir des soins après un malaise survenu le 20 août.

D'après le site Flightradar24, qui surveille le trafic aérien, l'avion médicalisé transportant l'opposant russe Alexeï Navalny a atterri le 22 août dans la matinée à l'aéroport de Berlin.

L'appareil privé qui avait décollé à 3h49 (heure française) de la ville d'Omsk, en Sibérie, s'est posé sur le tarmac de l'aéroport Tegel, situé dans le nord-ouest de la capitale allemande, vers 8h47 selon la même source.

Le porte-parole d'Alexeï Navalny, Kira Iarmych, a confirmé l'information sur Twitter. «L'avion avec Alexeï vient d’atterrir à Berlin.», a-t-elle fait savoir.

L'appareil devait initialement se poser à l'aéroport de Schönefeld, d'après Flightradar24, mais il s'est finalement détourné de sa route d'origine pour rejoindre l'aéroport Berlin-Tegel. Aucune explication n'a pour le moment été avancée.

D'après des images de l'agence Ruptly, l'ambulance transportant Alexeï Navalny est arrivée sous escorte policière à l'hôpital de la Charité à Berlin.

Alexeï Navalny dans un état «stable», d'après une ONG

S'exprimant auprès de l'agence de presse, Jaka Bizilj, président de l'ONG allemande Cinema for Peace, a précisé que l'état d'Alexeï Navalny était «stable».

L'opposant russe avait été victime d'un malaise le 20 août alors qu'il se rendait de Tomsk à Moscou en avion. Il avait été admis à l'hôpital, plongé dans un coma naturel, placé en réanimation et relié à un respirateur artificiel, toujours selon l'agence hexagonale.

Si l'épouse d'Alexeï Navalny, Ioulia Navalnaïa, avait émis l'hypothèse d'un empoisonnement, Anatoli Kalinitchenko, vice-directeur de l'hôpital des urgences n°1 d'Omsk, où l'opposant avait été admis, avait lui assuré qu'«aucun poison ou trace de poison dans le sang ou dans l'urine [d'Alexeï Navalny] n'a[vait] été trouvé».

Après un premier avis défavorable de la part des médecins russes quant au possible transfert d'Alexeï Navalny, l’autorisation avait finalement été donnée par Anatoli Kalinitchenko, le 21 août en fin d'après-midi, pour un «transfert dans un autre hôpital».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»