Grèce : des migrants prennent volontairement l'avion pour rentrer dans leur pays d'origine

- Avec AFP

Grèce : des migrants prennent volontairement l'avion pour rentrer dans leur pays d'origine© Alkis Konstantinidis Source: Reuters
images
Un avion s'aprrête à décoller de l'aéroport d'Athènes Elefthérios-Venizélos (image d'illustration).

134 Irakiens ont embarqué dans un avion de la compagnie charter Air Mediterranean afin de rentrer dans leur pays. L'opération s'inscrit dans le cadre d'un programme de l'UE destiné à soulager la Grèce qui abrite des dizaines de milliers de migrants.

Un premier vol transportant des migrants économiques, principalement des Irakiens, retournant volontairement dans leur pays d'origine, est parti ce 6 août d'Athènes dans le cadre d'un programme de l'Union européenne destiné à soulager la Grèce qui abrite des dizaines de milliers de migrants et demandeurs d'asile.

Ce premier groupe comprend 134 Irakiens, rapporte l'AFP. Il s'agit du «plus important retour basé sur le volontariat de migrants économiques jamais mis en œuvre dans notre pays, et le plus important en Europe cette année», a déclaré à la presse le porte-parole du gouvernement Stelios Petsas.

Plusieurs images témoignent de l'événement, on voit notamment des citoyens irakiens brandir leur passeport alors qu'ils embarquent à bord d'un avion de la compagnie charter grecque Air Mediterranean. «Des migrants portant des masques au visage à bord d'un avion en partance pour l'Irak, à l'aéroport Elefthérios-Venizélos d'Athènes», commente ici le journaliste Yannis Kolesidis. 

2 000 euros pour rentrer dans leur pays d'origine

Un total de 5 000 migrants économiques se verront proposer des incitations au départ volontaire de 2 000 euros par personne pour retourner chez eux. L'aide versée aux migrants est destinée à leur permettre un nouveau départ dans leur pays d'origine, avait expliqué à l'époque la commissaire européenne aux affaires intérieures Ylva Johansson.

Les candidats au retour volontaire doivent être entrés en Grèce avant le 1er janvier 2020 et être toujours présents sur les îles de Leros, Samos, Lesbos, Kos et Chios en mer Egée. Ils disposent d'un mois pour faire leur demande, relate encore l'AFP. Ce délai peut être prolongé d'un mois supplémentaire pour atteindre le nombre requis de candidatures si celles-ci sont peu nombreuses, a expliqué le ministère des Migrations.

Le programme de l'UE annoncé en mars est resté en suspens à cause de la pandémie du Covid-19.

Plus d'un million de migrants et réfugiés sont arrivés en Grèce en 2015 et 2016, selon l'agence des Nations unies pour les réfugiés. Le pays en compte aujourd'hui 120 000 sur son sol. Plus de 25 000 demandeurs d'asile s'entassent dans des camps situés sur cinq îles de la mer Egée et initialement conçus pour accueillir quelque 6 000 personnes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»