Grèce : affrontements entre villageois et policiers au sujet d'un camp de migrants

- Avec AFP

Grèce : affrontements entre villageois et policiers au sujet d'un camp de migrants© Louisa Gouliamaki Source: AFP
Des enfants marchent dans le camp de Malakasa (Image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Dans le village de Malakasa, près d'Athènes, une manifestation contre un camp qui abriterait plusieurs centaines de migrants a viré à l'affrontement entre forces de l'ordre et résidents, provoquant des blessés des deux côtés.

Près d'Athènes, de violents heurts ont éclaté entre force de l'ordre et manifestants au cours d'une marche de protestation contre la présence d'un camp de migrants. 

La police a utilisé du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants qui bloquaient la route près de la ville de Malakasa, à quelque 38 kilomètres au nord de la capitale. Plusieurs blessés ont été rapportés dans les deux camps.  

Du côté des manifestants, le maire de Malakasa, Yiorgos Giassimakis, n'a aucun doute : «C'était une manifestation pacifique et nous avons été frappés».

Chez les forces de l'ordre, une source policière a confié à l'agence de presse grecque ANA que six policiers avaient été blessés.

120 000 demandeurs d'asile en Grèce

La Grèce compte environ 120 000 demandeurs d'asile selon l'UNHCR, l'agence de l'ONU pour les réfugiés, dont 32 000 vivant dans les camps surpeuplés et insalubres des îles grecques.

En mars 2020, le camp de migrants de Malakasa comptait déjà plus de 1 600 personnes en attente d'asile. En avril, un confinement a été mis en place dans le camp après qu'un résident afghan a été testé positif au Covid-19. 

Le maire de Malakasa, Yiorgos Giassimakis, affirme toutefois que les résidents du camp ne respectent pas les mesures de confinement : «Le week-end dernier, ils ont gravi la montagne et ont allumé des feux, nous avons dû courir pour les éteindre.» A la situation migratoire tendue qui règne en Grèce et dans ses îles s'est, ainsi, ajoutée la crise sanitaire du Covid-19.

En outre, les habitants des îles font pression sur le gouvernement depuis des mois pour que ce dernier reloge les migrants en Grèce continentale, où leur présence est également contestée.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix