Un homme armé prend en otage les passagers d'un bus en Ukraine

Un homme armé prend en otage les passagers d'un bus en Ukraine© Stringer Source: Sputnik
Bus dont les passagers sont pris en otage à Loutsk (Ukraine), le 21 juillet.
Suivez RT France surTelegram

La police ukrainienne a fait savoir le 21 juillet qu'un individu armé avait pris en otage les passagers d'un bus à Loutsk. Dans la soirée, les 13 otages ont été libérés et le preneur d'otage s'est rendu à la police.

Une prise d'otage a été rapportée, ce 21 juillet, dans la ville de Loutsk en Ukraine. Un individu armé a pris en otage les passagers du véhicule, a fait savoir dans la journée le vice-ministre de l'Intérieur, Anton Guerachtchenko. 

Grâce au déploiement en nombre des forces de l'ordre ukrainiennes sur place, le preneur d'otages a finalement libéré les captifs et s'est rendu à la police dans la soirée. «Tous les otages sont libres !», s'est félicité sur Facebook le vice-ministre de l'Intérieur. «13 personnes au total ont été prises en otage», a précisé pour sa part le ministre de l'Intérieur, Arsen Avakov.

En début de soirée, une femme âgée, un adolescent et une jeune femme enceinte avaient été libérés, à l'issue d'une conversation téléphonique avec le chef d'Etat Volodymyr Zelensky, selon la porte-parole de la présidence ukrainienne, Yulia Mendel. Puis les dix otages restants ont été libérés à l'issue d'une opération des forces spéciales et de la police, d'après les services de sécurité ukrainiens (SBU).

Le preneur d'otages, un ancien prisonnier, avait ouvert le feu sur un drone qui survolait le bus et avait jeté dans la rue un paquet explosif, selon des indications d'Anton Guerachtchenko à l'AFP. Plus tôt, «deux coups de feu [avaient] été tirés en direction des forces de l'ordre», selon la police ukrainienne.

Le preneur d'otages affirmait également avoir dissimulé «dans un autre endroit un engin explosif qui pourrait être déclenché à distance», selon le parquet général ukrainien, cité par la même agence.

Selon le vice-ministre de l'Intérieur Anton Guerachtchenko, dans un post Facebook, le preneur d'otage aurait appelé la police en se présentant sous le nom de «Maxime Plokhoï». 

L'assaillant a été identifié comme Maxime Krivoch, un Ukrainien de 44 ans, déjà condamné à deux reprises notamment pour «banditisme», «fraudes» et détention illégale et ayant passé près de 10 ans derrière les barreaux.

Dans la soirée, le président Volodymyr Zelensky a publié une vidéo sur Facebook dans laquelle il remplit une demande du preneur d'otage... en appelant «à regarder le film Earthlings sorti en 2005». Il s'agit d'un documentaire américain sur le mauvais traitement des animaux destinés à être des animaux domestiques. 

Une enquête pour attentat a été ouverte, rapporte l'AFP.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix