Angela Merkel, prochaine prix Nobel de la paix ?

Angela Merkel, prochaine prix Nobel de la paix ?© Yves Herman Source: Reuters
Angela Merkel tout sourire
Suivez RT France surTelegram

Alors qu’elle est actuellement à Paris où elle rencontre notamment Vladimir Poutine, François Hollande et Petro Porochenko, la chancelière allemande serait l'une des principales favorites du prochain prix Nobel.

C’est le journal allemand Bild qui l’affirme aujourd’hui : Angela Merkel figurerait en bonne position dans la course au prix Nobel de la paix. 

En effet, hier, une figure influente pour le choix des Nobels, le Norvégien Kristian Berg Harpviken (directeur de l'Institut de recherche sur la paix d'Oslo), a fait part de son espoir de voir la dirigeante allemande remporter le prix, déclarant notamment lors d’une conférence de presse : «Angela Merkel aura le prix Nobel de la Paix». Celui-ci a d’ailleurs placé l’allemande en tête de sa liste de favoris.

Harpviken a justifié son choix en déclarant «que la crise européenne des réfugiés» allait «attirer l’attention du comité Nobel cette année», et que c’était la chancelière qui avait saisi les rennes du dossier en Europe. Un autre accomplissement de Merkel a été sa participation, dans le dossier ukrainien, à la signature des accords de Minsk II le 12 février 2015, accords prévoyant un cessez-le-feu, qui reste néanmoins peu respecté sur le terrain. François Hollande, autre artisan important de ces négociations, n'est pourtant, lui, pas favori au prix.

Rappelons également que la dirigeante avait récemment défendu des positions contraires à celles du Président français quant à la crise syrienne, déclarant notamment qu’il fallait impliquer le président syrien Bachar el-Assad dans le processus de résolution du conflit), ou encore qu’ «il ne sera pas possible de trouver une solution au conflit en Syrie sans l'aide de la Russie».

Et pourtant, la lauréate ne fait pas l’unanimité en Allemagne. Fortement critiquée, notamment à sa gauche par le parti Die Linke qui lui reproche entre autres sa gestion de la crise grecque, la popularité d’Angela Merkel serait également en baisse en Allemagne, en raison de sa gestion de la problématique des réfugiés. 

 

En savoir plus : Poutine, Merkel et Hollande confirment la nécessité d’appliquer les accords de Minsk pour progresser

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix