En plein boom du Covid-19 aux Etats-Unis, Donald Trump se résout à porter un masque en public

- Avec AFP

En plein boom du Covid-19 aux Etats-Unis, Donald Trump se résout à porter un masque en public© Tasos Katopodis Source: Reuters
images
Le président américain Donald Trump porte un masque au Walter Reed National Military Medical Center à Bethesda (Maryland), le 11 juillet 2020.

Alors que les Etats-Unis subissent une recrudescence du nombre de cas de coronavirus, le président s'est affiché pour la première fois en public avec un masque de protection. Une apparition qui fait déjà l'objet de détournements humoristiques.

Donald Trump est apparu pour la première fois publiquement le 11 juillet avec un masque, devenu aux Etats-Unis un objet de débat politique passionné autant qu'un rempart à la flambée de Covid-19. Le masque qu'arborait le président américain était bleu nuit et portait, gravé sur l'un de ses coins, le blason doré de la présidence américaine. En mai, il avait effectué une visite masquée dans une usine Ford, mais à l'abri des caméras.

Le milliardaire républicain a dû se résoudre à se présenter le visage couvert puisqu'il rendait visite à des militaires blessés au combat à l'hôpital Walter Reed de Bethesda (Maryland), dans la banlieue de Washington.

En visite dans un hôpital militaire

«J'aurai probablement un masque», avait-il expliqué quelques instants plus tôt alors qu'il quittait la Maison Blanche, justifiant ce geste par les circonstances. «Lorsque vous parlez avec des soldats qui sortent tout juste de la table d'opération, je crois que c'est quelque chose de très bien de porter un masque […] Je n'ai jamais été contre les masques, mais je suis convaincu que cela dépend du moment et de l'endroit», a-t-il expliqué.

Par ailleurs, des journalistes ont noté que le chef d'Etat ne portait pas de masque en sortant de son hélicoptère à son arrivée à l'hôpital militaire Walter Reed. 

Depuis le début du mois de mars et l'apparition des premières restrictions face au coronavirus, Donald Trump ne s'était jamais montré en public avec un masque.

Cet objet, dont le port est recommandé par les autorités sanitaires américaines, est un sujet de contentieux politique dans une Amérique très polarisée. Le refus de porter le masque est souvent vu dans une partie de la société comme une affirmation de la liberté individuelle en opposition aux recommandations des autorités nationales et internationales.

A plusieurs reprises Donald Trump a moqué son adversaire démocrate à l'élection présidentielle du 3 novembre, Joe Biden, qui limite ses déplacements et apparaît systématiquement le visage couvert. Le 27 mai, Donald Trump avait par ailleurs qualifié un journaliste de «politiquement correct», car celui-ci portait un masque de protection.

Détournements en série

La première en public de Donald Trump a été l'occasion pour certains internautes d'imaginer des détournements et de se moquer de lui. En témoigne cet utilisateur facétieux du réseau social Twitter qui imaginé le président américain portant un drapeau confédéré, symbole de l'armée sudiste durant la guerre de Sécession et remis au goût du jour par des nationalistes américains. 

Un internaute l'a même mis en scène, entouré par ses généraux, en train de marcher au son de la marche impériale de la saga Star Wars

La pression était très forte ces derniers jours pour que le président républicain adresse un signal en faveur du port du masque. Les Etats-Unis perdent actuellement le contrôle de l'épidémie avec un nombre de cas de Covid-19 qui explose, en particulier dans les Etats du sud, comme la Floride et le Texas. Les Etats-Unis ont enregistré le 10 juillet près de 65 000 nouveaux cas, principalement dans des Etats gouvernés par des Républicains et qui avaient levé plus vite que d'autres les mesures de confinement et de restrictions prises au mois de mars.
Depuis le début de la pandémie, plus de 3,2 millions de cas de Covid-19 ont été répertoriés dans le pays, ainsi que quelque 135 000 morts, soit le bilan le plus lourd dans le monde.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»