L'armée vénézuélienne annonce avoir abattu un «narco-avion» immatriculé aux Etats-Unis

L'armée vénézuélienne annonce avoir abattu un «narco-avion» immatriculé aux Etats-Unis© Twitter / @Libertad020
Un "narco-avion" neutralisé par les forces armées vénézuéliennes.

L'armée de l'air vénézuélienne a annoncé le 7 juillet avoir neutralisé un «narco-avion immatriculé aux Etats-Unis», entré dans l'espace aérien vénézuélien. Le gouvernement, par la voix du ministre de la défense, s'en est félicité.

Le Commandement des forces armées nationales bolivariennes (FANB) du Venezuela a annoncé le 7 juillet avoir neutralisé un «narco-avion immatriculé aux Etats-Unis», entré dans l'espace aérien vénézuélien.

Notre pays ne sera pas le terrain de ces projets crapuleux ! 

Selon le Strategic Operational Command (CEO) des FANB, l'événement s'est produit à minuit, dans la nuit du 6 au 7 juillet. Après son entrée dans l'espace aérien vénézuélien et l'application du protocole aéronautique de l'aviation militaire bolivarienne, comprenant des sommations, l'avion a été «neutralisé», a expliqué le CEO-FANB dans une publication sur Twitter, accompagnée d'images d'un avion en flammes.

«Notre pays ne sera pas le terrain de ces projets crapuleux ! Je félicite l'aviation militaire bolivarienne et le CODAI [commandement de défense aérospatial], qui gagnent cette bataille contre le trafic de drogue», a tweeté le général en chef et ministre de la Défense Padrino Lopez.

Le Venezuela et la lutte contre le narcotrafic 

«Au Venezuela, l'état de droit est imposé. Aucun cartel de la drogue n'opérera ici en toute impunité. Les avions qui entrent illégalement seront soumis à l'application des lois», a déclaré le commandant du CODAI, Juan Texeira Dias.

Les 9 et 16 juin, le CEO-FANB avait déjà signalé l'abattage de deux appareils, présentés comme utilisés pour le trafic de drogue, qui seraient entrés dans l'espace aérien vénézuélien. Les deux événements se sont produits dans l'Etat de Zulia, à l'ouest du pays.

Le 26 mars, les Etats-Unis avaient annoncé offrir une récompense pouvant atteindre 15 millions de dollars pour toute information permettant d'arrêter le président vénézuélien Nicolas Maduro qui venait d'être inculpé par la justice états-unienne pour «narco-terrorisme». «Tu es un minable, Donald Trump», avait répondu Nicolas Maduro le jour même. «[Trump] n'agit pas seulement comme un cowboy, raciste et suprémaciste, il gère les relations internationales comme un escroc», avait lancé Nicolas Maduro lors d'une allocution télévisée.

Le chef de l'Office national antidrogue (ONA), Alberto Matheus Meléndez, a dressé fin juin un bilan des réalisations du Venezuela en matière de lutte contre la drogue, assurant que son pays se classe au «quatrième rang pour les saisies de drogue et le démantèlement de laboratoires de traitement du chlorhydrate de cocaïne, selon le rapport mondial sur les drogues de l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), présenté [le] vendredi 25 juin 2020».

Cité par le quotidien vénézuélien Ultimas Noticias, Meléndez a assuré qu'au cours des 14 dernières années, le Venezuela avait stoppé 228 avions liés au trafic de drogue, mené 259 opérations anti-drogue dans le pays et détruit 536 pistes d'atterrissage non autorisées, ainsi que 368 laboratoires de cocaïne. Matheus Meléndez a également affirmé que le gouvernement avait réussi à saisir plus de 40 115 334 tonnes de produits chimiques en 14 ans, et confisqué 10 560 biens appartenant à des organisations criminelles. «Le Venezuela a mené une lutte frontale contre la drogue. Nous avons participé à la 63e session de la Commission des stupéfiants (CND) qui a eu lieu en mars 2020 à Vienne, en Autriche», a-t-il également souligné. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»