Réforme constitutionnelle : 77,92% des Russes approuvent les amendements à la Constitution

Réforme constitutionnelle : 77,92% des Russes approuvent les amendements à la Constitution© Pavel Lissitzine Source: Sputnik
Membres d'une commission électorale lors du dépouillement, Ekaterinbourg, Russie

Après le dépouillement complet des bulletins, ce 2 juillet la Commission électorale centrale (CEC) a annoncé que 77,92% des Russes avaient voté en faveur des amendements à la Constitution du pays lors du scrutin national.

Après les sept jours du vote national sur les amendements à la Constitution de la Fédération de Russie qui a débuté le 25 juin, la Commission électorale centrale (CEC) a constaté un taux de participation de 67,97%. Les résultats sont tombés le 2 juillet au matin : le «oui» l'emporte avec près de 77,92% des suffrages exprimés allant dans le sens du président de la Fédération de Russie. 21,27% des votants se sont prononcés contre la réforme. 

La veille, la présidente de la Commission électorale centrale Ella Pamfilova, a jugé le taux de participation au scrutin national «très bon». «C'est un très bon chiffre, surtout dans les circonstances [sanitaires actuelles] où certains avaient peur de quitter leur domicile», a-t-elle précisé hier. Elle a souligné également que la CEC n'avait reçu aucune plainte concernant des infractions graves lors du vote sur les amendements à la Constitution qui nécessiteraient une enquête particulière de la Commission électorale centrale.

La CEC publiera le 3 juillet les résultats officiels du référendum, mais dès aujourd'hui Ella Pamfilova a déclaré que «le vote avait effectivement eu lieu et que rien ne pourrait affecter le résultat actuel». 

Les réactions à un «oui» inconditionnel 

Vladimir Poutine a remercié les Russes de «leur soutien et de leur confiance» au lendemain du vote par lequel ils ont approuvé la vaste réforme de la Constitution. «Je tiens à remercier les citoyens russes. Un grand merci pour votre soutien et votre confiance», a déclaré le président russe dans une allocution télévisée, assurant que la réforme offrirait une «stabilité intérieure et du temps pour renforcer le pays et toutes ses institutions.»

Il s'est produit un référendum triomphal de confiance en faveur du président Poutine

Les résultats de ce référendum étaient comparables aux résultats de l'élection présidentielle de 2018. Ainsi, les résultats du scrutin national ont dépassé les attentes de l'administration présidentielle, rapporte le média d'information RBC, personne ne s'attendait à ce que pendant la pandémie, dans une situation économique difficile et en pleine saison estivale, ils soient si manifestes, ont déclaré des sources proches du Kremlin. «Il s'est produit un référendum triomphal de confiance en faveur du président Poutine», s'est félicité Dmitri Peskov, porte-parole du président.

A son tour, le chef du gouvernement russe Mikhaïl Michoustine s'est également félicité du résultat qui, selon lui, a «confirmé que la société soutenait la voie de développement du pays proposée par le président». Il a souligné que ce référendum «[fixait] de nouveaux objectifs au gouvernement» pour le développement du pays dans tous les domaines et «renforce la responsabilité personnelle de chacun dans le cadre de son champ d'action».

Cependant les opposants du pouvoir officiel se montrent beaucoup plus sceptiques face aux résultats du scrutin national. Ainsi, Alexeï Navalny, l'une des figures de l'opposition libérale, considère que le vote est «invalide» et «illégal». Selon lui, les résultats n'ont rien à voir avec l'opinion des Russes. 

De son côté, le politologue et journaliste russe Gleb Pavlovsky voit dans le résultat du référendum une opportunité pour l'opposition car ce vote a démontré clairement que près de 30% des citoyens étaient en désaccord avec le président. Selon lui, c'est la base d'une nouvelle politique et le début d'une ère nouvelle. Par ailleurs, le politologue a ajouté que la position du Parti communiste et du parti Yabloko a joué un rôle important dans le fait que certains électeurs ont voté contre les amendements. 

La légitimité de la Constitution dans l'édition de 2020 est incomparablement plus élevée. En 1993, moins de 33 millions de personnes avaient voté pour la constitution. Maintenant ils sont 57,7 millions

Néanmoins, la légitimité de la nouvelle Constitution russe est sans appel car elle est plus élevée que celle de 1993, a affirmé Andreï Klichas, coprésident du groupe de travail sur la préparation des amendements à la Constitution et chef du Comité du Conseil de la Fédération sur la législation constitutionnelle. «La légitimité de la Constitution dans l'édition de 2020 est incomparablement plus élevée. En 1993, moins de 33 millions de personnes avaient voté pour la constitution. Maintenant ils sont 57,7 millions,» a-t-il expliqué.

L’écho à l'international

La commission des affaires étrangères du Parlement européen a déclaré que le législateur européen ne commenterait ni le processus ni les résultats du vote national sur les amendements à la Constitution, car la Russie n'a pas invité les députés européens à participer à l'observation du scrutin, a rapporté le quotidien russe Moskovsky Komsomolets

Toutefois malgré cette déclaration, plus tard, L'Union européenne a invité la Russie a enquêter sur les irrégularités dénoncées lors du référendum constitutionnel. «Nous avons connaissance d'allégations d'irrégularités (...) Nous nous attendons donc à ce que ces rapports fassent l'objet d'une enquête en bonne et due forme car il s'agit d'allégations graves», a déclaré Peter Stano, porte-parole du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell. 

En outre, L'UE appelle la Russie à respecter ses obligations internationales, y compris celles d'exécuter les arrêts de la Cour européenne des droits de l'homme, et demande la modification d'un amendement à la Constitution qui prévoit la primauté de la Constitution russe sur les traités internationaux.

le scrutin national (...) est l'un des événements les plus importants du calendrier politique russe

La Chine n'a pas tardé non plus à exprimer sa position face au projet de la réforme constitutionnelle en Russie soulignant, ce 2 juillet, son respect des choix faits par le peuple russe lors du vote sur les amendements à la Constitution. Le scrutin national représente «l'un des événements les plus importants du calendrier politique russe» qui «reflètent le choix des citoyens russes», a noté Zhao Lijian, porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la Chine. 

«En tant que voisin ami de la Fédération de Russie et partenaire stratégique global dans la nouvelle ère, la République populaire de Chine respectera toujours le choix et la voie de développement fait par des citoyens russes, et soutiendra les efforts de la Fédération de Russie pour mettre en œuvre le développement socio-économique stable et durable», a déclaré le diplomate. 

Par ailleurs, Franco Frattini, ancien ministre italien des Affaires étrangères, ancien Commissaire européen, et actuel président de la Société italienne pour l'organisation internationale (SIOI), a souligné pour RT l'importance de la réforme constitutionnelle initiée par Vladimir Poutin et soutenue par la majorité de la population. «Après 30 ans, il était absolument nécessaire de moderniser l’État. Le président Poutine disait il y a déjà 10 ans, je m'en souviens, que l’État devait être modernisé. Il s’agit d’un cadre juridique de haut niveau, de celui de l’État, à savoir de la Constitution. Donc, afin de mettre à jour la Constitution, il faut se doter d’un projet visionnaire pour les 30 ou 50 prochaines années. Nous parlons là d’un acquis très important, d’une manifestation de volonté politique, mais c’est aussi bon pour les citoyens ordinaires de la Fédération de Russie». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»