Russie : six ans de prison requis contre le réalisateur Kirill Serebrennikov

Russie : six ans de prison requis contre le réalisateur Kirill Serebrennikov© Valery Melnikov Source: Sputnik
Kirill Serebrennikov

Accusé du détournement de l’équivalent de 1,7 million d'euros de subventions publiques, le réalisateur Kirill Serebrennikov risque six ans de prison. Il nie les accusations dans cette affaire, dont l’écho est allé au-delà de la Russie.

Le Parquet russe a requis lundi six ans de prison contre le réalisateur et metteur en scène Kirill Serebrennikov, figure du milieu artistique russe, accusé du détournement de 129 millions de roubles (1,7 million d'euros) de subventions publiques.

Lors de l'audience tenue à Moscou le 22 juin, le parquet a également requis une amende de 800 000 roubles (environ 10 380 euros) contre le réalisateur. Des peines ont en outre été requises contre trois collaborateurs de Kirill Serebrennikov : le producteur Alexeï Malobrodski (cinq ans), la directrice de théâtre Sofia Apfelbaum (quatre ans) et le directeur général du Septième studio, Youri Itine (quatre ans).

Selon l'accusation, Serebrennikov et les autres accusés ont, entre 2011 et 2014, détourné 129 millions de roubles (1,7 million d'euros) alloués par le budget fédéral pour le projet théâtral «Plate-forme» créé par le Septième studio, l'organisation à but non lucratif de Serebrennikov. Arrêté en août 2017, il avait été assigné à résidence jusqu'en avril 2019. Kirill Serebrennikov, directeur artistique du Centre Gogol, un célèbre théâtre moscovite, a toujours nié les charges pesant contre lui. Lundi 22 juin, son avocat a plaidé l'acquittement pour son client. Tous les autres accusés ont également plaidé non coupables.

Dans cette affaire, il n'y a aucune preuve de comportement malhonnête de ma part

«Dans cette affaire, il n'y a aucune preuve de comportement malhonnête de ma part», a déclaré Kirill Serebrennikov lors de l'audience, accusant les enquêteurs d'avoir fait «pression» sur le principal témoin de l'accusation, l'ancienne comptable de la troupe.

Les enquêteurs et les procureurs affirment que les employés du Septième studio ont détourné des fonds grâce à des accords fictifs et des coûts de prestations surestimés. Au cours de l'audit, la plupart des documents financiers de l'organisation auraient été détruits par ses employés. Nina Masliaïeva, l'ancienne comptable en chef du Septième studio, a avoué son rôle dans l'affaire et était le principal témoin à charge. 

Selon Serebrennikov, les objectifs de la Plate-forme étaient le développement et la vulgarisation de l'art contemporain, ils «ont été atteints avec une efficacité maximale, entièrement mis en œuvre». Mais en même temps, le metteur en scène a noté qu'il regrettait la mauvaise organisation de la comptabilité de son projet : «Est-ce que je regrette que le service comptable de la Plate-forme, qui fait l'objet de toutes ces audiences et enquêtes judiciaires, ait été si mal organisé ? Bien sûr, je le déplore», rapporte l'agence Interfax.

Dès son arrestation, de nombreux appels en sa faveur ont été lancés par des personnalités du monde des arts en Russie et à l'étranger. Dimanche, veille de l'audience, 3180 personnalités de la culture avaient appelé dans une pétition le ministère de la Culture russe à renoncer aux poursuites, dénonçant une affaire «fabriquée» par les enquêteurs.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»