Russie : la justice lève l'assignation à résidence du metteur en scène Serebrennikov

Russie : la justice lève l'assignation à résidence du metteur en scène Serebrennikov© Alexey Kudenko Source: Sputnik
Le réalisateur Kirill Serebrennikov.
Suivez RT France surTelegram

La justice russe a levé l'assignation à résidence de Kirill Serebrennikov, à condition de ne pas quitter la capitale russe. Il est soupçonné d'avoir détourné environ 130 millions de roubles (1,7 million d'euros) de subventions publiques.

Assigné à résidence depuis l'été 2017, le metteur en scène russe Kirill Serebrennikov va voir son assignation à résidence levée. La décision a été rendue ce 8 avril par le tribunal de Moscou qui le juge pour détournement de fonds. Si désormais le réalisateur est autorisé à quitter son domicile, il n'est pas autorisé à quitter la capitale russe, selon la justice.

«[La décision de justice] signifie qu'il continuera à vivre dans son appartement de Moscou mais sera en mesure de le quitter, de travailler», sans toutefois pouvoir sortir de cette ville, a précisé à l'AFP l'un de ses avocats, Dmitri Kharitonov. 

La justice a pris la même disposition pour deux autres personnes accusées dans cette affaire.

«Tout n'est pas terminé, nous allons poursuivre tout cela devant la justice afin de prouver notre pleine innocence», a déclaré Kirill Serebrennikov dans une vidéo diffusée par le site Meduza.

Kirill Serebrennikov est soupçonné d'avoir détourné environ 130 millions de roubles (1,7 million d'euros) de subventions publiques destinées à son théâtre moscovite grâce à un système de devis et factures gonflés entre 2011 et 2014. Lors de l'ouverture de son procès en novembre, le procureur l'avait accusé d'avoir «coordonné un groupe criminel» à des fins d'enrichissement personnel.

Le metteur en scène avait pour sa part répondu n'avoir été responsable que des «processus artistiques et de la formation des programmes» et n'avoir «rien volé».

Une procédure judiciaire ordinaire, non une censure, pour l'exécutif russe

L'artiste avait été arrêté dans la nuit du 21 au 22 août 2017, puis assigné à résidence. Depuis son arrestation, de nombreux appels à la levée des charges pesant sur lui ont été lancés par des figures du monde des arts russe comme par des personnalités culturelles internationales, qui y voient un procès politique.

Pour autant, les autorités russes avait par le passé rappelé que l'affaire n'était aucunement liée à d'éventuelles prises de positions politiques ou choix artistiques de Kirill Serbrennikov. Commentant cette affaire début septembre 2017, le président russe Vladimir Poutine avait ainsi souligné : «Seules les services d'enquête ont des questions à lui poser sur la dépense des ressources budgétaires [...] car Serebrennikov s'est vu allouer des fonds publics. Si l'Etat finance [un projet artistique], c'est que son attitude est au moins neutre.»

Le maître du Kremlin avait ajouté que si d'autres représentants du monde de la culture étaient accusés de violer la législation, ils auraient droit au même traitement de la part de la justice.

Lire aussi : Des personnalités françaises se réunissent à Paris pour soutenir le cinéaste russe Serebrennikov

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix