Confrontation frontalière entre l'armée indienne et chinoise, 20 morts du côté indien

- Avec AFP

Confrontation frontalière entre l'armée indienne et chinoise, 20 morts du côté indien© GREG BAKER Source: AFP
Le ministre chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian à Pékin le 8 avril 2020. (Image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La Chine a accusé l'Inde d'être responsable d'une confrontation avec l'armée chinoise sur la frontière disputée au Ladakh, dans le nord de l'Inde. L'incident entre les deux puissances nucléaires asiatiques a coûté la vie à 20 militaires indiens.

L'armée indienne a annoncé le 16 juin avoir perdu 20 soldats dans une confrontation avec l'armée chinoise sur la frontière disputée au Ladakh, dans le nord de l'Inde, premier accrochage militaire meurtrier en 45 ans entre les deux pays.

La Chine a accusé l'Inde d'être responsable de l'incident en ayant franchi à deux reprises, selon Pékin, la frontière contestée et ayant «attaqué» des soldats chinois.

«Le 15 juin, des troupes indiennes ont gravement violé le consensus bilatéral et franchi la frontière à deux reprises, avant de se livrer à des activités illégales et de provoquer et d'attaquer des soldats chinois, avec pour résultat une grave confrontation physique», a déclaré devant la presse le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian. 

Plus tôt dans la journée, New Delhi avait affirmé que ces heurts avaient fait des victimes «des deux côtés». Interrogé à ce sujet, Zhao Lijian a dit ne pas avoir d'information quant à de possibles victimes chinoises. «La Chine et l'Inde sont d'accord pour continuer à résoudre les problèmes bilatéraux par le dialogue et la consultation», a-t-il assuré.

«Nous appelons une nouvelle fois l'Inde [...] à maîtriser ses troupes frontalières», a ajouté le porte-parole de Pékin. «Ne franchissez pas la frontière, ne provoquez pas de troubles», a-t-il conclu.

Une courte guerre frontalière a opposé les deux pays dans l'Himalaya en 1962.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix