Rayshard Brooks, afro-américain tué par la police à Atlanta : la directrice de la police démissionne

- Avec AFP

Rayshard Brooks, afro-américain tué par la police à Atlanta : la directrice de la police démissionne© Kerem Yucel Source: AFP
images
Manifestations le 13 juin 2020 à Minneapolis (Minnesota), aux Etats-Unis (image d'illustration).

En pleine vague de protestation contre les violences policières et le racisme, Rayshard Brooks, afro-américain de 27 ans, a été tué par la police le 12 juin à Atlanta. Le chef de la police de la ville Erika Shields a démissionné dès le lendemain.

La directrice de la police d'Atlanta (Géorgie), Erika Shields, a démissionné le 13 juin après qu'un policier a mortellement blessé un suspect lors d'une tentative d'arrestation, et que des manifestations ont éclaté pour protester contre ce nouveau décès d'un Afro-Américain victime de la police. 

La maire d'Atlanta, Keisha Lance Bottoms, dont le nom a été avancé comme une possible colistière du démocrate Joe Biden pour l'élection présidentielle de novembre, a présenté la démission d'Erika Shields, qui dirigeait la police de la ville depuis plus de 20 ans. «En raison de son désir qu'Atlanta soit un modèle de ce qu'une réforme significative devrait être dans tout le pays, Erika Shields a présenté sa démission immédiate de cheffe de la police», a annoncé la maire dans des déclarations télévisées.

«N'aviez-vous pas d'autre choix que de le tuer ?»

Les faits se sont produits le 12 juin au soir à Atlanta, capitale de l'Etat de Géorgie au sud-est des Etats-Unis. Selon un rapport officiel, Rayshard Brooks s'était endormi dans sa voiture sur l'allée du drive-in du restaurant Wendy's, après quoi des employés de l'établissement ont appelé la police parce que son véhicule bloquait les clients. L'homme était alcoolisé et a résisté lorsque la police a voulu l'arrêter, selon le rapport du Georgia Bureau of Investigation (GBI). Les images de vidéosurveillance montrent «qu'au cours d'une lutte physique avec les policiers, Brooks s'est emparé du Taser de l'un des agents et a pris la fuite», poursuit le rapport.

«Les agents ont poursuivi Brooks à pied et pendant la poursuite Brooks s'est retourné et a pointé le Taser vers l'agent. L'agent a utilisé son arme, touchant Brooks», dans le dos à trois reprises, selon le document. Rayshard Brooks a été transporté dans un hôpital et a été opéré mais il est décédé peu après, d'après le rapport, qui ajoute qu'un agent a été blessé.

Le policier qui a tiré, identifié comme Garrett Rolfe, a été renvoyé de la police d'Atlanta tandis qu'un deuxième agent a été affecté à des tâches administratives, selon la chaîne ABC News.

A la suite de cet acte meurtrier, une autoroute située à proximité du lieu de la mort de Rayshard Brooks a été bloquée par plusieurs centaines d'individus.

Plus tard dans la nuit du 12 au 13 juin, le restaurant Wendy's a été incendié en signe de protestation contre cette nouvelle violence policière.

Un avocat agissant au nom de la famille de la victime, Chris Stewart, a condamné cet usage disproportionné de la force. «En Géorgie, un Taser n'est pas une arme mortelle, c'est la loi. [...] Il y avait d'autres options que de lui tirer dans le dos», a-t-il déclaré aux journalistes. Et de lancer : «Des renforts allaient arriver, deux minutes plus tard, je crois. Il aurait été facile de l'encercler et de l'arrêter. N'aviez-vous pas d'autre choix que de le tuer ?»

Rayshard Brooks était père de quatre enfants et avait célébré le jour même le 8e anniversaire de sa petite fille, selon Chris Stewart. Sa mort est le 48e cas de fusillade impliquant un policier sur lequel le GBI enquête depuis le début de cette année, d'après le quotidien The Atlanta Journal-Constitution. Quinze de ces fusillades ont été mortelles.

Ces événements surviennent alors que de nombreuses manifestations contre les violences policières et le racisme secouent depuis des semaines les Etats-Unis et d'autres pays, à la suite de la mort de George Floyd, un Afro-Américain mort asphyxié par un policier blanc, le 25 mai à Minneapolis (Minnesota).

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»