La Russie se prépare au référendum sur la réforme constitutionnelle prévu le 1er juillet

La Russie se prépare au référendum sur la réforme constitutionnelle prévu le 1er juillet© Service de presse de la Commission électorale centrale de la Fédération de Russie Source: Sputnik
L'urne transportable pour le référendum national sur la réforme constitutionnelle

La Russie s’apprête à un vote sur la réforme constitutionnelle initiée, le 15 janvier, par le président Vladimir Poutine, lors de son discours à l'Assemblée fédérale. Selon un sondage, la majorité des Russes serait favorables aux changements.

En Russie, 15 jours avant la date du référendum sur la reforme constitutionnelle, plus de la moitié de Russes déclarent vouloir y participer, a révélé le sondage réalisé par VTsIOM (Centre Panrusse d'étude de l'opinion publique). Selon l'étude, 67% des citoyens de la Fédération de Russie devraient participer au référendum. Parmi eux, 61% se déclarent «plutôt favorables» aux amendements alors que 21% se disent plutôt contre, rapporte l'agence d'information RIA Novosti. 

«Jusqu'à présent, la situation indique clairement le soutien majoritaire au paquet d'amendements, presque toutes les études sociologiques en témoignent ... Nous savons que les plus grandes forces politiques du pays soutiennent également les amendements,» se félicite le porte-parole du président russe Dmitri Peskov.

Le référendum, prévu initialement le 22 avril, a dû être reporté à cause de la pandémie du coronavirus. Finalement, le scrutin national se tiendra le 1 juillet alors que le pays continue à s'extirper progressivement du confinement. Les citoyens russes seront invités à s'exprimer sur une seule question: «Approuvez-vous les amendements à la Constitution de la Fédération de Russie ?» 

Quels amendements pour la Constitution russe?

Parmi plus de quarante amendements, on retrouve des garanties d'acquis sociaux. Comme par exemple, la clause qui inscrit dans la constitution que le salaire minimum ne puisse pas être inférieur au minimum vital, et que l'indexation des pensions de retraite, des allocations et d’autres avantages sociaux fixes devienne obligatoires. 

Un autre amendement introduira le rôle du Conseil d'Etat qui sera formé par le président pour assurer la coordination des interactions au niveau du pouvoir de l'Etat et pour déterminer les principales orientations de la politique intérieure et étrangère. Ou encore la nouvelle loi prévoit le renforcement du rôle du Conseil de la Fédération (la Chambre haute du Parlement) et de la Douma d'Etat (la Chambre basse du Parlement) tout en préservant le régime présidentiel de la Russie. 

Par ailleurs, certains propositions entérinent le chemin patriotique et conservateur emprunté par la Russie. En effet, la langue russe obtiendra le statut de la langue officielle sur l'ensemble du territoire national. L'importance de la vérité historique et celle de la mémoire des défenseurs de la patrie seront aussi inscrites dans la loi fondamentale du pays. Autre exemple, la mention de la «foi en Dieu» ainsi que le principe d’un mariage possible uniquement entre un homme et une femme.

Proposé par Valentina Terechkova, première femme cosmonaute et députée du parti de la majorité présidentielle Russie unie, l'un des amendements porte sur une remise à zéro du compteur de mandats présidentiels après l'adoption de la réforme. Si la réforme constitutionnelle est adoptée, Vladimir Poutine pourrait de nouveau se présenter aux élections présidentielles en 2024 et 2030.

Les modalités du référendum national

Même si la date officielle du référendum a été fixée le 1 juillet, le scrutin va durer sept jours et débutera le 25 juillet, le vote préalable va permettre de désengorger les bureaux de vote et de préserver la sécurité sanitaire. Ella Pamfilova, la présidente de la Commission électorale centrale, a également précisé que le scrutin national sera organisé avec le respect de toutes les exigences prescrites par Rospotrebnadzor, l'agence sanitaire russe. 

Par ailleurs, le 10 juin, les Russes qui vivent dans les régions les plus isolées ont commencé à voter de manière anticipée. Les éleveurs de rennes, les travailleurs du pétrole, du BTP, les employés de mines, les météorologues et gardiens de phare à l'île de Sakhaline, dans l'océan Pacifique ou dans des zones isolées de la région de Magadan en Extrême-Orient. 

Plusieurs modalités de vote sont prévues : d'abord, le format traditionnel qui suppose le déplacement dans le bureau de vote ; puis un moyen de vote à distance permettra aux électeurs malades ou handicapés à voter par avance à domicile ; et enfin le vote électronique qui sera accessible aux Moscovites et ceux qui vivent dans la région de Nijni Novgorod. 

La Chambre civique (une institution consultative de la société civile) sera chargée de surveiller le déroulement du référendum et de faire le lien avec les partis politiques et diverses organisations qui souhaiteront envoyer leurs représentants dans les bureaux de vote.

«Tous les jours du 25 juin au 1er juillet, les observateurs seront présents dans les bureaux de vote et accompagneront les votes à domicile,» a affirmé, le 8 juin, la secrétaire de la Commission électorale centrale Maya Grichina. «À l'heure actuelle, nous avons plus de 200 000 observateurs qui se sont déjà enregistrés». Selon elle, d'ici le début du référendum, la Chambre civique devrait compter plus de 500 000 observateurs partout dans le pays. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»