Coronavirus : la situation «s'aggrave» dans le monde, alarme l'OMS

- Avec AFP

Coronavirus : la situation «s'aggrave» dans le monde, alarme l'OMS© AFP PHOTO / WORLD HEALTH ORGANIZATION / CHRISTOPHER BLACK
Le patron de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus (image d'illustration).

Le patron de l'OMS a estimé que la pandémie liée au Covid-19 s'améliorait en Europe mais s'aggravait dans le monde et a mis en garde contre tout laisser-aller. Plus de 100 000 nouveaux cas ont été recensés ces 10 derniers jours.

«Bien que la situation en Europe s'améliore, dans le monde elle s'aggrave», a déclaré lundi 8 juin à Genève le patron de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d'une conférence de presse virtuelle.

«Plus de 100 000 nouveaux cas ont été recensés sur 9 des 10 derniers jours. Hier, le bilan s'est élevé à plus de 136 000 nouveau cas», le chiffre le plus élevé sur une journée, a-t-il ajouté. Il a précisé que près de 75% des nouveaux cas enregistrés dimanche 7 juin l'ont été dans 10 pays, principalement sur le continent américain et en Asie du sud.

Nous en sommes à six mois depuis le début de la pandémie, ce n'est pas encore le moment de lever le pied

Tedros Adhanom Ghebreyesus a estimé que dans les pays où la situation s'améliorait, «la plus grande menace [était] désormais le laisser-aller», ajoutant que «la plupart des gens dans le monde [étaient] encore susceptibles d'être infectés». «Nous en sommes à six mois depuis le début de la pandémie, ce n'est pas encore le moment de lever le pied», a-t-il insisté.

Aux Etats-Unis néanmoins, le dernier bilan journalier de l'université Johns Hopkins s'avère être le plus bas depuis environ deux mois, avec 450 décès supplémentaires en 24 heures. Il faudra toutefois attendre pour savoir si ces chiffres se confirment sur la durée, car les données de l'université, actualisées en continu, ont tendance à mécaniquement baisser en sortie de week-end en fonction des remontées transmises par les autorités sanitaires locales.

Manifestations et risque sanitaire

Au sujet de la vague de manifestations déclenchée par la mort de George Floyd, homme noir tué lors de son interpellation par un policier blanc le 25 mai à Minneapolis (Etats-Unis), le patron de l'OMS a appelé à rester vigilant.

«L'OMS soutient pleinement les revendications en matière d'égalité et le mouvement global contre le racisme. Nous rejetons toute discrimination», a-t-il dit. «[Mais] nous encouragerons tous ceux qui manifestent à travers le monde à le faire en toute sécurité», a-t-il ajouté. «Autant que possible, restez à un mètre les uns des autres, lavez vos mains [...] et portez un masque si vous allez manifester», a-t-il recommandé, ajoutant : «Restez chez vous si vous êtes malade et contactez un service de santé.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»