Etats-Unis : pillages, vandalisme et heurts avec la police se multiplient malgré des couvre-feux

Etats-Unis : pillages, vandalisme et heurts avec la police se multiplient malgré des couvre-feux© Jose Luis Magana Source: AFP
images
Un exemple de débordement lors d'un rassemblement à Washington DC, dans la nuit du 30 au 31 mai 2020.
Suivez RT France surTelegram

La vague d'indignation continue de déferler sur les Etats-Unis, une semaine après la mort de George Floyd lors de son interpellation à Minneapolis. En marge des rassemblements organisés dans plusieurs villes, les scènes d'émeutes se multiplient.

La mort d'un Afro-Américain, George Floyd, au cours de son interpellation le 25 mai à Minneapolis, aura été l'élément déclencheur d'une situation explosive aux Etats-Unis, où des manifestations, mais aussi des scènes de violences essaiment. Au moins 25 grandes villes, parmi lesquelles Los Angeles, Atlanta, Miami et Chicago, ont instauré un couvre-feu.

Des scènes d'émeutes ont de nouveau éclaté entre le 30 et le 31 mai, comme en témoignent d'impressionnantes images diffusées par les agences de presse et les utilisateurs des réseaux sociaux.

Minneapolis : déploiement inédit des forces armées

A Minneapolis, d'où a surgi l'actuelle flambée de violences, la Garde nationale du Minnesota a publié des images du déploiement de ses forces armées, après l'annonce de la mobilisation de quelque 13 000 soldats pour faire face à la situation dans la ville.

Minneapolis est toujours le théâtre de rassemblements sporadiques et de scènes émeutières, amenant les forces de l'ordre à sillonner l'espace urbain dans un climat très tendu. «La police tire des balles non létales sur les gens alors qu'ils se tiennent sous leur porche à Minneapolis», vraisemblablement pour faire respecter le couvre-feu, rapporte par exemple l'agence de presse néerlandaise BNO News, vidéo à l'appui.

Dans une vidéo amateur prise plus tard dans la nuit du 30 au 31 mai depuis un immeuble, on peut voir le déplacement des forces armées à travers une grande artère de la ville.

L'AFP fait état de nombreux pillages et incendies volontaires à Minneapolis. L'agence précise que, dans la journée du 30 mai, des habitants munis de balais avaient tenté de donner une autre image de leur ville.

Manifestations et pillages à Seattle

Des rassemblements importants se sont également déroulés à Seattle, où en pleine journée du 30 mai des axes routiers majeurs ont fait l'objet de manifestations spontanées, comme le montre une vidéo du journaliste Matt M. McKnight.

«Des pillards tentent de s'introduire dans le magasin T-Mobile», a-t-il décrit plus tard dans la nuit, filmant une scène qui se déroulait dans un autre quartier de la ville.

Plus de 200 arrestations à New York

A New York, plus de 200 personnes ont été arrêtées après des échauffourées qui ont fait plusieurs blessés au sein des forces de l'ordre, selon l'AFP. Un cocktail Molotov a été lancé à l'intérieur d'une voiture de police occupée par des passagers. «C'est un miracle qu'aucun policier n'ait été tué», a déclaré le chef de la police new-yorkaise, Dermot Shea.

La tension a notamment monté d'un cran dans le quartier de Brooklyn où, à en croire des vidéos amateurs, un véhicule de police a donné un coup d'accélérateur pour disperser un mur de manifestants qui lui faisait face. Une scène également relevée par la presse. Selon une source policière citée par la chaîne CBS News, le conducteur du véhicule de police n'aurait pas «foncé» sur les manifestants, mais tenté «d'avancer et de s'échapper» d'une foule jetant des projectiles.

Violences à Los Angeles

A Los Angeles, selon l'AFP, cinq policiers ont été blessés et plusieurs centaines de personnes arrêtées quand une manifestation pacifique a dégénéré. Là aussi, des commerces ont été incendiés et des pillages recensés, principalement dans les magasins de luxe de Beverly Hills. 

CBS LA a informé dans la nuit du 30 au 31 mai que «les pompiers luttent contre un grand incendie dans un immeuble situé à Melrose et Fairfax».

«Un véhicule de police continue de brûler dans le quartier de Fairfax», a décrit encore CBS LA, vidéo à l'appui.

«Un adjoint shérif est transporté vers un hôpital local avec des blessures», a également rapporté dans la nuit un journaliste de la chaîne, Chris Ercoli.

Un policier percuté à Philadephie

A Philadephie, l'antenne locale de Fox News a rapporté dans la nuit qu'un agent de police avait été percuté par un véhicule, dont le chauffeur a pris la fuite.

Echauffourées et vandalisme à Washington

Dans la capitale des Etats-Unis, Washington DC, des rassemblements spontanés ont eu lieu ces dernières 24 heures, mais aussi des actes de saccage : des vitrines d'établissements variés y ont été vandalisées, comme le montrent des images diffusées sur Twitter.

Le journaliste Steven Nelson a fait état pour sa part de «nombreuses échauffourées à l'extérieur de la Maison Blanche».

Trump «appelle à la réconciliation», Biden déplore «la destruction gratuite»

Autant d'exemples qui témoignent d'une situation extrêmement tendue sur le sol des Etats-Unis, face à laquelle le président Donald Trump a appelé à «la réconciliation, pas la haine, la justice, pas le chaos», avant de reprocher aux émeutiers de déshonorer la mort de George Floyd.

Des violences inouïes qui ont également été dénoncées par son rival à la présidentielle, le démocrate Joe Biden, qui a déploré «la destruction gratuite».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix