Une première autopsie indique que George Floyd ne serait pas mort asphyxié, la famille conteste

Une première autopsie indique que George Floyd ne serait pas mort asphyxié, la famille conteste© David GANNON Source: AFP
Un graffiti en hommage à George Floyd, à Berlin (Image d'illustration).

Selon les médecins légistes, George Floyd est mort d'une combinaison de facteurs, dont des problèmes de santé sous-jacents exacerbés par l'intervention des policiers, mais ne présente aucun signe d'asphyxie. Sa famille a demandé une seconde autopsie.

Selon les résultats préliminaires de l'autopsie publiés le 29 mai, et rapportés par le Washington Post ou encore CNN, George Floyd serait mort d’une combinaison de plusieurs facteurs : les problèmes de santé dont il souffrait associés à une possible consommation de substances intoxicantes, le tout exacerbé par l'intervention de la police. Si une vidéo montrait un policier poser son genou durant de longues minutes sur le cou de George Floyd, l'étranglement et l'asphyxie ont été écartés par les médecins légistes comme causes de son décès, ce que conteste la famille.

«Monsieur Floyd avait des problèmes de santé sous-jacents, notamment une maladie coronarienne et une cardiopathie hypertensive», est-il ainsi écrit dans le rapport des médecins légistes. «Les effets combinés du fait que Monsieur Floyd ait été maîtrisé par la police, de ses problèmes de santé sous-jacents et de toutes éventuelles substances intoxicantes dans son système, ont probablement contribué à sa mort», précisent-ils. Selon ces derniers, «aucune constatation physique ne vient étayer un diagnostic d'asphyxie ou d'étranglement traumatique».

La famille conteste

La famille de la victime a immédiatement contesté ce rapport d'autopsie, soutenant que les problèmes de santé de George Floyd évoqués dans celui-ci étaient «une illusion». Lors d'une conférence de presse le 30 mai, leur avocat Ben Crump a expliqué qu'ils avaient demandé à ce qu'une seconde autopsie soit menée : «La famille n'a aucune confiance en quoi que ce soit qui provient de la police de Minneapolis. Comment le pourraient-ils ?»

La mort de ce citoyen afro-américain lors de son interpellation le 25 mai a engendré un mouvement de protestation de grande ampleur aux Etats-Unis, qui a tourné dans plusieurs villes à l'émeute, et donné lieu à de nombreuses scènes de pillage.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»