L'armée syrienne accuse Israël de frappes aériennes dans la région d'Alep

L'armée syrienne accuse Israël de frappes aériennes dans la région d'Alep© ZUMA Press/Osama Jumaa Source: www.globallookpress.com
La ville d'Alep en Syrie.

Selon Reuters, l'armée israélienne aurait mené un raid dans la nuit du 4 mai dirigé sur des cibles au sud d'Alep. Il s'agirait de la sixième incursion de Tsahal en Syrie ces deux dernières semaines.

Selon l'agence de presse officielle syrienne Sana, les systèmes syriens de défense antiaérienne ont été activés pour intercepter des missiles visant un site du sud-est d'Alep, provenant d'un avion «hostile».

L'incursion a eu lieu vers 22h32 heure locale, le 4 mai. Selon l'agence Reuters, l'armée syrienne a produit un communiqué expliquant que plusieurs casernes militaires avaient été touchées durant la riposte anti-aérienne dans la région rurale d'As-Safira.

L'armée syrienne a précisé qu'elle était en train d'évaluer les dégâts causés par les frappes.

D'autres sources ont averti qu'un centre de recherche militaire situé dans la même zone a été ciblé par l'attaque de missiles.

Les frappes réitérées d'Israël en Syrie

Les frappes n'ont pas été revendiquées, mais l'armée syrienne pointe du doigt Israël. Ce dernier reconnait toutefois régulièrement des raids contre ce qu'il estime être «des positions iraniennes» sur le territoire syrien.

Le ministre de la Défense israélienne, Naftali Bennett, avait quelques jours plus tôt confirmé une stratégie de poursuite des frappes. «Nous avons bloqué les positions iraniennes puis nous les avons délogées, et nous ne nous arrêterons pas», avait-il assuré le 28 avril. Un raid avait été mené la veille sur un aérodrome militaire proche de Damas, causant la mort de trois civils et en blessant quatre autres.

L'armée syrienne a également pointé la responsabilité d'Israël dans deux séries de frappes cette même semaine. Des hélicoptères israéliens auraient lancé des missiles sur le plateau du Golan, le 30 avril. Puis des bombardements seraient survenus le 1er mai au matin près de Homs, dans un dépôt de munitions. L'agence Sana a reconnu des «dommages matériels limités» dans la première attaque.

Selon le quotidien Times of Israel, l'assaut du 5 mai constituerait la sixième frappe attribuée à l'armée israélienne ces deux dernières semaines.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»