Format Normandie en visioconférence : Moscou, Kiev, Paris et Berlin reprennent le dialogue

Faute d’un sommet des chefs d'Etat en format Normandie, les ministres des Affaires étrangères ukrainien, russe, allemand et français se réunissent en visioconférence afin de continuer à chercher des voies de résolution du conflit dans le Donbass.

« La visioconférence aura lieu jeudi 30 avril. Les quatre ministres des Affaires étrangères seront tous présents. Je les remercie d’avoir accepté de participer à cet événement, » a annoncé Dmitri Kuleba, le chef de la diplomatie ukrainienne.

La semaine dernière, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré qu'un sujet de conversation important pourrait être abordé lors de la visioconférence, mais qu'il n’attendait pas particulièrement de progrès à l’issue de cette discussion. Car, selon le diplomate russe, Moscou déplore de la part de l’Ukraine une mauvaise volonté dans la mise en œuvre de la partie politique des accords conclus à Paris, Kiev ne voulant notamment toujours pas aborder le statut spécial du Donbass et d’intégrer «la formule Steinmeier» dans la législation ukrainienne.

Les ministres discuteront de la mise en œuvre des accords de Minsk ainsi que des décisions prises lors du sommet à Paris en décembre 2019, a annoncé la porte-parole du ministère russe Maria Zakharova.  

La dernière édition du sommet au format Normandie avait eu lieu le 9 décembre 2019 à Paris où se sont réunis le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le président russe Vladimir Poutine, la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron. La nouvelle rencontre a été planifiée en avril mais à cause de la pandémie mondiale du nouveau coronavirus elle est remplacée par une visioconférence.

Malgré l’absence de résultats concrets depuis décembre 2019, le somment parisien a donné une impulsion au règlement pacifique de la situation en Ukraine. Tout d’abord, l’échange d'une trentaine de prisonniers entre l'Ukraine et la république auto-proclamée du Donbass a eu lieu le 16 avril. Le président français Emmanuel Macron a salué cet échange lors d’une conversation téléphonique avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le 27 avril.

Puis, dans le cadre du Groupe de contact trilatéral (qui inclut les représentants de l’Ukraine, la Russie et l’OSCE) Kiev a récemment annoncé la création d’un conseil consultatif. Il sera dédié à la coordination avec des représentants de certaines régions de Donetsk et Lougansk au sujet de la réforme constitutionnelle concernant la décentralisation et les élections locales.

Et enfin après le sommet de Paris, une nouvelle initiative a été lancée par le chef du mouvement Choix ukrainien – le droit du peuple, Viktor Medvedtchouk. Elle consiste à inclure les parlementaires des quatre pays membres du format Normandie dans la discussion sur la résolution du conflit dans le Donbass. Elle a déjà été soutenue par la Russie et la France qui  a affirmé que « ce type d’initiative [...] semble devoir s’inscrire en soutien aux efforts conduits par le groupe de contact trilatéral et par les chefs d’État et de gouvernement du format Normandie ».

A la suite du premier sommet au format Normandie, qui a eu lieu il y a trois ans à Paris, les parties ont adopté une communication conjointe et ont convenu de se réunir dans quatre mois à Berlin afin de continuer le travail sur le règlement de la situation dans le Donbass. Le document souligne que les accords de Minsk restent une base de travail dans le cadre du format Normandie et prévoit le déploiement de forces avant la fin mars sur trois nouveaux sites. En outre, les dirigeants ont appelé à garantir un cessez-le-feu jusqu'à la fin de l'année dans le Donbass.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»