Confinement oblige, les 150 ans de la naissance de Lénine célébrés dans l'intimité à Moscou

En raison de la pandémie de coronavirus et du confinement, les commémorations du 150e anniversaire de la naissance de Lénine ont été annulées. Seules quelques dizaines de personnes se sont rendues au pied de Kremlin pour déposer des fleurs.

Le 22 avril 1870 naissait le révolutionnaire le plus célèbre du monde - Vladimir Ilitch Oulianov, plus connu sous son pseudonyme, Vladimir Lénine. Le 150e anniversaire de la naissance du fondateur de l’URSS aurait dû être célébré en grande pompe. Près du mausolée de Lénine, sur la place Rouge à Moscou, le Parti communiste russe prévoyait une manifestation comprenant au moins de 10 000 personnes venues de près de 70 pays, informe le journal russe Rossiskaïa Gazeta.

Mais en raison d'une situation épidémiologique compliquée, des mesures de confinement et de la fermeture des frontières, le Parti communiste a reporté à l'automne les principaux événements liés à la célébration. Au lieu de 22 avril, les communistes fêteront l'anniversaire de la naissance du chef du prolétariat le 7 novembre prochain, jour marquant l'anniversaire de la révolution d'Octobre (le 7 novembre correspond au 25 octobre selon le calendrier julien utilisé en Russie avant la révolution). 

Ainsi, sous les flocons de neige clairsemés d'une place Rouge complètement déserte, un petit groupe de communistes portant des masques de protection ont déposé une gerbe de fleurs au pied du mausolée dans une ambiance particulièrement sobre. Le service de presse du parti a assuré que les participants de la cérémonie avaient respecté les mesures de distanciation sociale.

«Nous avons convenu de respecter toutes les mesures de précaution. La plupart des participants portaient des masques et se tenaient à distance. Il y avait la direction du parti, les députés et les responsables des organisations moscovite et régionales», a précisé à l'agence TASS le député communiste Iouri Afonine.

Le Service fédéral de sécurité (OFS) a précisé que les communistes étaient autorisés à déposer des fleurs, sous conditions de respecter les exigences épidémiologiques. La place Rouge est ouverte aux visiteurs, mais l'accès au mausolée et à la nécropole située sous les murs du Kremlin a été suspendu pour une durée indéterminée depuis la mi-mars. 

Le 21 avril, le chef du parti communiste russe, Guennadi Ziouganov, a lors d'une visioconférence appelé les communistes de toutes les régions russes, ainsi que des pays de l'ex-URSS, à déposer des fleurs devant les monuments à Lénine toujours présents dans la majorité des villes russes.

En raison des strictes mesures de confinement, les activistes de nombreuses villes de Russie ont organisé des cérémonies symboliques en petite comité. Ils confirment également le report de tous les événements officiels.  

Confinement oblige, les 150 ans de la naissance de Lénine célébrés dans l'intimité à Moscou© DIMITAR DILKOFF Source: AFP

Les Russes gardent une image positive du rôle de Lénine 

30 ans après la chute de l'Union soviétique, les Russes gardent une image plutôt positive de son fondateur, ainsi que de son héritage.

Ainsi, selon un sondage de la Fondation Opinion publique (FOM) cité par Interfax, les Russes ayant une vision positive du rôle que le chef de la révolution a joué dans l'histoire du pays sont presque trois fois plus nombreux que ceux qui ont une attitude négative envers lui - 56% contre 20 % respectivement. Les sondés jugeant positif le rôle historique de Lénine soulignent que son principal mérite est l'unification de l'Etat et la formation de l'URSS, l'élimination de l'analphabétisme et l'octroi des droits à une éducation gratuite et à des soins médicaux. 

Sujet de débat récurrent dans la société russe durant les années 1990, la modification du nom des rues consacrées à Lénine semble être aujourd'hui loin des priorités des Russes. Ainsi 76% des  sondés désapprouvent de telles initiatives et seuls 13% des Russes les soutiennent. Même situation concernant les statues de Vladimir Lénine présentes dans toutes les villes russes : selon l'étude du FOM, seuls 7% des Russes approuvent les propositions de démantèlement des monuments à Lénine, 83% étant contre. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»