Trump se dit prêt à fournir des respirateurs à la Russie, le Kremlin appelle à une entraide mutuelle

Trump se dit prêt à fournir des respirateurs à la Russie, le Kremlin appelle à une entraide mutuelle© Sputnik / Mikhail Klimentyev Source: Reuters
Le président russe Vladimir Poutine serre la main du président américain Donald Trump lors d'une réunion en marge du sommet du G20 à Osaka (Japon), le 28 juin 2019.
Suivez RT en français surTelegram

Donald Trump a annoncé qu’il était prêt à envoyer des respirateurs en Russie qui, selon lui, pourrait en manquer. Le Kremlin a estimé en retour que la Russie et les Etats-Unis devaient s'entraider face à la pandémie de coronavirus.

Les Etats-Unis et la Russie unis face à la pandémie de Covid-19 : c'est le message formulé par le président russe, selon son porte-parole, alors que les deux pays ont déjà entrepris de s'aider sur le plan médical.

«Le président Poutine estime que la pandémie est le moment où il faut s’entraider» a ainsi fait savoir le 16 avril Dmitri Peskov. «On sait que les Etats-Unis sont passés par une période durant laquelle ils ont développé massivement des respirateurs, mais il y a eu un moment où ils n'avaient pas suffisamment de volume. C'est à ce moment-là que nous les avons aidés. Maintenant, l'industrie américaine est en train de prendre de l’ampleur : le président Trump en a parlé pendant l'entretien téléphonique», a-t-il ajouté.

Cette déclaration du Kremlin survient au lendemain d'un élan de solidarité du président américain avec plusieurs pays dont la Russie. Donald Trump s'est en effet déclaré prêt à envoyer à Moscou des respirateurs artificiels pour renforcer les unités de soins intensifs, si le gouvernement russe demandait de l’aide. «Je pense que la Russie va avoir besoin de respirateurs. Ils vivent une période difficile à Moscou. Nous allons les aider», a-t-il déclaré devant des journalistes à la Maison Blanche. Donald Trump a également adressé cette proposition d'aide à d’autres pays, à savoir l’Italie, l’Espagne et la France.

De son côté, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a indiqué que son pays envisageait lui aussi de fournir plus d'équipement aux Etats-Unis en cas de besoin, selon l'agence de presse Tass.

Le 1er avril, Moscou avait envoyé une cargaison de fournitures médicales à New York alors que les Etats-Unis connaissaient des pénuries de matériel.

Selon le bilan du 16 avril, les Etats-Unis sont le pays le plus touché de la planète  avec 637 000 cas et 28 326 décès recensés sur leur territoire. En Russie, l'épidémie a contaminé 24 490 personnes et a fait 198 morts au total.

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix