Assemblée générale de l’ONU : les décisions les plus importantes de son histoire

L'Assemblée générale de l'ONU en 2014 Source: Reuters
L'Assemblée générale de l'ONU en 2014

A la veille du début de la 70ème Assemblée générale de l’ONU, lieu où les pays adoptent parfois des décisions qui changent la face du monde, RT France revient sur résolutions importantes adoptées aux précédentes Assemblées.

Déclaration universelle des droits de l'homme

Il ne fait aucun doute que cette déclaration adoptée en 1948, deux ans après l’inauguration de l’Assemblée, a changé le monde. Pas juridiquement obligatoire, elle est cependant en théorie suivie par la plupart des membres de l’ONU. Elle détermine les droits essentiels dont tout habitant sur Terre possède. Vous les connaissez : le droit à la vie, au mariage, etc.

Mais, depuis son adoption, la Commission des droits de l’Homme de l’ONU, qui s’assure de la mise en place des mesures, a reçu de nombreuses critiques, entre autres pour les manquements aux droits de l’homme dans certains pays membres.

Union pour le maintien de la Paix

C’est une autre décision symbolique parue lors de l’Assemblée qui depuis 1950 prévoit qu’en cas d’échec du Conseil de Sécurité de l’ONU à maintenir la paix dans le monde, c’est au tour de l’Assemblée d’intervenir et de rassembler tous les pays pour prendre des mesures collectives. C’était le cas lors de la crise du canal de Suez en 1956 ou encore pour l’affaire du Liban en 1958 mais pas encore en Syrie. Peut-être que cette Assemblée changera la donne.

Résolution 3379 : le sionisme c’est du racisme

La résolution la plus controversée, sans aucun doute, au moins de point de vue d’Israël, car elle associe «le sionisme à une forme de racisme et de discrimination raciale». Le 10 novembre 1975, le jour de l’adoption, l’ambassadeur israélien Chaim Herzog a même déchiré en deux le texte en déclarant : «pour nous, le peuple juif, cette résolution basée sur la haine, le mensonge et l’arrogance, est privée de valeur morale et légale». Elle a néanmoins disparu en 1991.

Déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et peuples colonisés

Une grande percée pour le processus de décolonisation. Proposée en 1960 à l'initiative de Nikita Khrouchtchev, le chef de l’USSR, elle proclame le droit à l’autodétermination pour tous les peuples et appelle à donner le pouvoir au peuple dans les pays qui existaient toujours sous forme de colonies. Certains pays développés, toutefois, ont décidé de s’abstenir, y compris la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Pourquoi ? Tous les pays qui se sont abstenus, possédaient encore des colonies.

Convention internationale sur l’élimination et la répression du crime d’apartheid

En 1973, l’Afrique du Sud était un pays où l’inégalité raciale était légalisée est mis en œuvre par les autorités officielles – amenant les noirs et les blancs à une différence de traitement, contredisant totalement la Déclaration universelle des droits de l'homme. La situation était tellement perturbante que l’Assemblée générale a adopté une convention qui place l’apartheid au même niveau que «le crime contre l’humanité» pour mettre un terme à l’une des plus grandes absurdités du monde moderne.

Résolution 67/19 : le statut d’État observateur non membreà la Palestine

Une décision plutôt symbolique que pratique, mais qui a souligné que l’ensemble des pays des Nations unies, à l’exception d’Israël, des Etats-Unis et de quelques autres, ont fait preuve de conviction pour que la Palestine soit finalement reconnue en tant qu’Etat. Cependant, la Palestine n'a toujours pas de réel statut.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales